Lot 49
  • 49

Toyen

Estimate
200,000 - 300,000 EUR
Sold
288,750 EUR
bidding is closed

Description

  • Toyen
  • FARDÉE POUR APPARAÎTRE
  • signé Toyen et daté 62 (en bas à droite)
  • huile sur toile

Provenance

Acquis de l'artiste en 1963 par le propriétaire actuel

Exhibited

Paris, Galerie Raymond Cordier, Toyen, 1962, no. 19
Aquila, Castello Spagnolo, Alternative Attuali 3 : Rassegna internazionale d'arte contemporanea, 1968, no. 62 
Paris, Musée national d'art moderne, Centre Georges Pompidou, Styrsky, Toyen, Heisler, 1982
Lausanne, Musée cantonal des Beaux-Arts, La femme et le surréalisme, 1987-88, p. 541, reproduit p. 391
Prague, Galerie de la ville de Prague, Toyen, 2000, no. 326


 

Literature

"Action surréaliste", La Brèche, no. 3, septembre 1962
Karel Spr, Toyen, Prague, 2007, no. 326, reproduit p. 247
Karla Tonine Huebner, Eroticism, Identity, and cultural context: Toyen and the Prague avant-garde, University of Pittsburgh, 2008, pp. 335 et 337
Karla Huebner, "Fire Smoulders in the Veins: Toyen's queer desire and its roots in Prague Surrealism", dans Papers of Surrealism, no. 8, 2010, pp. 14 et 16

Catalogue Note

signed 'Toyen' and dated '62' (lower right), oil on canvas. Painted in 1962.

"Toyen de qui je ne puis jamais évoquer sans émotion le visage médaillé de noblesse, le frémissement profond en même temps que la résistance de roc aux assauts les plus furieux et dont les yeux sont des plages de lumière"
André Breton, 1953

Figure féminine majeure du surréalisme à Prague et à Paris, Maria Cerminova, qui adopta le nom de Toyen en référence au mot français "citoyen", participa à la fondation du mouvement surréaliste tchèque en 1934 avant de rejoindre le groupe d'André Breton à Paris dès 1935.

Cette énigmatique composition nocturne est l'un des tableaux majeurs réalisés par l'artiste dans les années 1960. Œuvre subtile aux nuances chromatiques raffinées et acidulées, Fardée pour apparaître est particulièrement caractéristique du style que développe Toyen à partir des années 1950. Cette dernière crée à cette époque un monde fantasmagorique où mirages mentaux et femmes à la sensualité vénéneuse se mêlent, donnant naissance à des œuvres envoutantes et mystérieuses, telles par exemple Le Paravent.

Fardée pour apparaître met en scène une femme émergeant de l'obscurité, seules les couleurs chatoyantes de sa robe et de son escarpin étant visibles, son visage et son buste restant quant à eux esquissés à l'état de silhouette. Plusieurs éléments plastiques utilisés dans cette composition sont emblématiques des œuvres de Toyen de cette époque : le fond vert émeraude, la forme architecturale biomorphique à l'arrière-plan à gauche ou l'étrange "langue" d'un rose fuchsia éclatant, autant d'éléments que l'on retrouve dans plusieurs autres tableaux de ces années comme Mélusine (l'un des tableaux de la série Les Sept Epées hors du fourreau en hommage à Apollinaire) peint en 1957 ou La Lisière de l'adolescence daté de 1961. Karla Huebner, à l'origine de recherches récentes sur  l'art de Toyen, a mis en évidence l'érotisme troublant  émanant de ces œuvres peuplées de "femmes-fantômes" sans visage et parsemées d'allusions à l'érotisme féminin.


"Toyen, when I think of her face, adorned with nobility, I am filled with emotion, its intense fragility and at the same time its stony resistance to the most ferocious attacks, its eyes that are beaches of light"
André Breton, 1953

A major female Surrealist in Prague and in Paris, Maria Cerminova, who adopted the name Toyen in reference to the French word "citoyen" (citizen), participated in the foundation of the Czech Surrealist movement in 1934 before joining André Breton's group in Paris in 1935.

This enigmatic nocturnal composition is one of the most important paintings completed by the artist in the 1960s. A subtle work with a refined, acid coloured palette, Fardée pour apparaître is particularly characteristic of the style that Toyen developed from the 1950s. It was at this time that she created a fantastical world inhabited by hallucinatory mirages and darkly sensuous female figures, giving rise to captivating, mysterious works, such as Le Paravent.

Fardée pour apparaître presents a woman emerging from the darkness, with only the bright colours of her dress and her shoe visible, her face and torso remaining sketched as a silhouette. Several visual elements used in the composition are emblematic of Toyen's work at this period: the emerald green background, the biomorphic architectural form in the left background and the strange bright fuchsia pink "tongue" all reappear in several other paintings from these years such as Mélusine (one of the pictures from the series Les sept épées hors du fourreau in homage to Apollinaire) painted in 1957 oil on canvas, 150 x 50 cm, Private Collection) or La lisière de l'adolescence from 1961 (oil on canvas, 65 x 100 cm). Karla Huebner, at the forefront of recent research on Toyen's art, has highlighted the striking eroticism emanating from these works inhabited by faceless "phantom-women" and sprinkled with allusions to female sexuality.

Close