View full screen - View 1 of Lot 94. Théâtre espagnol et Oeuvres de Moncrif. Des bibliothèques de la comtesse de Provence et de Jules Janin.
94

[Théâtre]

Théâtre espagnol et Oeuvres de Moncrif. Des bibliothèques de la comtesse de Provence et de Jules Janin

Estimate:

4,000

to
- 6,000 EUR

De la bibliothèque de la comtesse de Provence

[Théâtre]

[Théâtre]

Théâtre espagnol et Oeuvres de Moncrif. Des bibliothèques de la comtesse de Provence et de Jules Janin

Théâtre espagnol et Oeuvres de Moncrif. Des bibliothèques de la comtesse de Provence et de Jules Janin

Estimate:

4,000

to
- 6,000 EUR

Lot sold:

8,820

EUR

De la bibliothèque de la comtesse de Provence


[Théâtre]


Deux ouvrages provenant des bibliothèques de la comtesse de Provence et de Jules Janin.


LOPE DE VEGA – CALDERÓN – MORETO – FRAGOSO. Théatre espagnol. Paris, De Hansy, 1770.

4 volumes in-12 (162 x 95 mm). Maroquin rouge, armes poussées au centre des plats, triple filet doré en encadrement avec fleurons d’angle, dos lisse orné de fers dorés, pièces de titre et de tomaison de maroquin vert, roulette intérieure dorée, tranches dorées (Reliure de l’époque).

Rousseurs éparses. Petites taches sans gravité sur les plats.


PREMIÈRE TRADUCTION FRANÇAISE INTÉGRALE PAR LINGUET de grands auteurs espagnols auxquels le traducteur rend un vibrant hommage. "C’est chez vous, Messieurs, c’est dans les bons Auteurs Castillans, que les nôtres ont puisé la première idée des beautés qu’ils ont prodiguées sur le théatre" (p. iii).


Cette édition collective présente 15 comédies du théâtre espagnol du Siècle d’or dont 3 comédies de Lope de Vega (La Constance à l’épreuve, Le Précepteur supposé et Les Vapeurs ou la fille délicate) ; 6 de Calderón (Il y a du mieux, Le Viol puni, La Cloison, Se défier des apparences, La Journée difficile et On ne badine point avec l’amour) ; 3 de Moreto (La Chose impossible, La Ressemblance et L’Occasion fait le larron) et une de Fragoso (Le Sage dans sa retraite). On trouve, à la fin du tome IV, divers intermèdes (Intermède des melons, Intermède des Beignets, Intermède du malade imaginaire, etc.). Exemplaire bien complet du catalogue de 5 pages à la fin du dernier volume.


MONCRIF, F.-A. Paradis de. Œuvres. Paris, Regnard, 1768. 4 tomes en 2 volumes in-12 (165 x 95 mm). Maroquin rouge, armes poussées au centre des plats, triple filet doré en encadrement, dos lisse orné de fers dorés, pièces de titre et de tomaison de maroquin vert, roulette intérieure dorée, tranches dorées (Reliure de l’époque).

Rousseurs éparses. Le titre gravé du tome I et les 4 figures ont été coupés à la cuvette et remontés. Coins un peu émoussés.

Titre gravé par Baquoy d’après Sève répété en tête de chaque tome, deux portraits (l’auteur, gravé par Duflos et Stanislas, roi de Pologne, gravé par Cathelin), 4 figures hors texte gravées par Baquoy, Chenu, Sornique et Tardieu d’après Sève et 40 planches de musique gravée, dont une coupée à la cuvette et contrecollée.


Provenance : Marie Joséphine Louise de Savoie, comtesse de Provence (armoiries ; OHR 2549, fer n° 1). – Jules Janin (ex-libris ; Paris, 16 février 1877, n° 622 et n° 952, les armes sont attribuées par erreur à la comtesse d’Artois).


Référence : Quentin Bauchart II, p. 314-330 (non cités). – Cohen, 722 (Moncrif).

 

La bibliothèque de la comtesse de Provence (lots 65 à 97).

Marie Joséphine Louise de Savoie (1753-1810), fille du duc Victor Amédée III, épousa le 14 mai 1771 Louis Stanislas Xavier comte de Provence (futur Louis XVIII), frère cadet de Louis XVI.


"Animée d’un esprit libéral, Louise de Savoie eut son heure de faveur populaire, en défendant au début de la Révolution, ce qu’elle-même appelait, alors, les droits de la nation, et le bruit des explications assez vives qu’elle eut, à ce sujet, avec la reine Marie-Antoinette, lui valut plus d’une fois les applaudissements de la foule" (Quentin Bauchart, II, p. 313-314).


La comtesse de Provence termina sa vie en exil, parcourant l’Allemagne et l’Europe de l’est. Elle mourut en Angleterre en 1810, quelques années avant que son mari ne retrouve le trône.


Cette princesse, qui possédait une bibliothèque à Versailles mais également dans sa résidence de campagne à Montreuil, partageait, avec son époux, le goût des lettres et des arts. Sa bibliothèque comptait plus de 1600 volumes, dispersés pendant la Révolution. Versailles et Fontainebleau se partagèrent les plus importants, d’autres furent vendus ou volés.


Soigneusement reliés en maroquin rouge à ses armes, en pleine ou demi-peau, ses livres témoignent de l’éclectisme de ses goûts : belles-lettres, histoire, géographie, sciences, théologie, musique, etc.


En 1780, la comtesse de Provence avait acheté à Versailles, dans le quartier de Montreuil, un pavillon appartenant au prince de Montbarey. D’autres acquisitions lui permirent ensuite de constituer un vaste domaine de plus de vingt hectares, le Grand Montreuil, où elle aimait se retirer loin des tumultes de la cour. Elle y fit dessiner un parc à l’anglaise ponctué de nombreuses fabriques dont le pavillon de musique, érigé en 1784 par l’architecte Chalgrin.


Les propriétaires de ce pavillon se sont attachés, dès les années 1970, à faire revivre cet élégant bâtiment, unique vestige du Grand Montreuil. Au fil des années, ils ont acquis de nombreux livres provenant de la bibliothèque de la princesse, tentant de reconstituer son environnement familier. Les ouvrages présentés dans cette vente y ont été précieusement conservés jusqu’à aujourd’hui.

To request a condition report for this lot, please contact Patricia.deFougerolle@sothebys.com

 

The lot is sold in the condition it is in at the time of sale. The condition report is provided to assist you with assessing the condition of the lot and is for guidance only. Any reference to condition in the condition report for the lot does not amount to a full description of condition. The images of the lot form part of the condition report for the lot. Certain images of the lot provided online may not accurately reflect the actual condition of the lot. In particular, the online images may represent colors and shades which are different to the lot's actual color and shades. The condition report for the lot may make reference to particular imperfections of the lot but you should note that the lot may have other faults not expressly referred to in the condition report for the lot or shown in the online images of the lot. The condition report may not refer to all faults, restoration, alteration or adaptation. The condition report is a statement of opinion only. For that reason, the condition report is not an alternative to taking your own professional advice regarding the condition of the lot. NOTWITHSTANDING THIS ONLINE CONDITION REPORT OR ANY DISCUSSIONS CONCERNING A LOT, ALL LOTS ARE OFFERED AND SOLD "AS IS" IN ACCORDANCE WITH THE CONDITIONS OF SALE/BUSINESS APPLICABLE TO THE RESPECTIVE SALE.