View full screen - View 1 of Lot 23. A LOUIS XIV EBONY, TORTOISESHELL AND BRASS MARQUETRY BUREAU | BUREAU EN PLACAGE D'ÉBÈNE, ÉCAILLE BRUNE ET LAITON MARQUETÉS EN CONTREPARTIE D'ÉPOQUE LOUIS XIV.
23

A LOUIS XIV EBONY, TORTOISESHELL AND BRASS MARQUETRY BUREAU | BUREAU EN PLACAGE D'ÉBÈNE, ÉCAILLE BRUNE ET LAITON MARQUETÉS EN CONTREPARTIE D'ÉPOQUE LOUIS XIV

Restricted Species

Estimate:

50,000

to
- 80,000 EUR

A LOUIS XIV EBONY, TORTOISESHELL AND BRASS MARQUETRY BUREAU | BUREAU EN PLACAGE D'ÉBÈNE, ÉCAILLE BRUNE ET LAITON MARQUETÉS EN CONTREPARTIE D'ÉPOQUE LOUIS XIV

A LOUIS XIV EBONY, TORTOISESHELL AND BRASS MARQUETRY BUREAU | BUREAU EN PLACAGE D'ÉBÈNE, ÉCAILLE BRUNE ET LAITON MARQUETÉS EN CONTREPARTIE D'ÉPOQUE LOUIS XIV

Estimate:

50,000

to
- 80,000 EUR

Lot sold:

56,700

EUR

A LOUIS XIV EBONY, TORTOISESHELL AND BRASS MARQUETRY BUREAU


Height 36¼ in; width 53½ in; prof 20 in


---------------------------------------------------------------------------

BUREAU EN PLACAGE D'ÉBÈNE, ÉCAILLE BRUNE ET LAITON MARQUETÉS EN CONTREPARTIE D'ÉPOQUE LOUIS XIV


à décor dans le goût de Jean Bérain, ouvrant à un abattant en doucine et à deux vantaux découvrant une marqueterie en première partie d'écaille rouge reposant sur des pieds en console réunis par une entreoise en X ; porte une étiquette "H. Didier, ébéniste à Paris, rue St Anjou côté St ... 1670".


Haut. 92 cm, larg. 136 cm, prof. 51 cm



This really unusual and impressive desk has been restored after it was bought by the present owner. It is now in perfect restored condition and can be displayed immediately. The marquetry panels on the four sides, front and back are in really good condition. Minor brass element lifting on one upper part of the inside front left leg. The inside very attractive with its Boulle marquetry panels combining red tortoiseshell and brass. The outside border of the top with wear to the gilding.  As said in really good restored condition. To recommend


"In response to your inquiry, we are pleased to provide you with a general report of the condition of the property described above. Since we are not professional conservators or restorers, we urge you to consult with a restorer or conservator of your choice who will be better able to provide a detailed, professional report. Prospective buyers should inspect each lot to satisfy themselves as to condition and must understand that any statement made by Sotheby's is merely a subjective, qualified opinion. Prospective buyers should also refer to any Important Notices regarding this sale, which are printed in the Sale Catalogue.

NOTWITHSTANDING THIS REPORT OR ANY DISCUSSIONS CONCERNING A LOT, ALL LOTS ARE OFFERED AND SOLD AS IS" IN ACCORDANCE WITH THE CONDITIONS OF BUSINESS PRINTED IN THE SALE CATALOGUE."

Veuillez noter que Sotheby's n'est pas en mesure d'assister les acheteurs avec le transport de lots contenant de l'ivoire et/ ou d'autres espèces protégées vers les Etats Unis. L'impossibilité par l'acheteur d'exporter ou d'importer ces lots ne justifie pas un retard de paiement ni l'annulation de la vente. Please note that Sotheby's is not able to assist buyers with the shipment of any lots containing ivory and / or other restricted materials into the US. A buyer's inability to export or import these lots cannot justify a delay in payment or a sale's cancellation. Veuillez noter une erreur de date dans la notice du catalogue papier. Il faut lire "1685" et non "1985".
Vente Ader-Picard-Tajan, Paris, Hôtel George V, le 17 juin 1997, lot 154

Ce bureau évoque les noms d'Alexandre-Jean Oppennordt et de Jean Bérain, le premier, ébéniste hollandais installé à Paris à la fin du XVIIeme siècle collabora avec l'ornemaniste pour des bureaux réalisés en 1685 pour le roi Louis XIV. On est ici à la croisée de deux modèles de bureau à huit pieds, celui à tiroirs, appelé " bureau Mazarin" au XIXème siècle et largement décliné et celui "à tombeau" connut grâce à un tableau anonyme représentant le Régent dans son cabinet de travail (conservé au musée national du château de Versailles et des Trianons). Un dessin de Jean Bérain conservé au musée national de Stockholm évoque notre bureau grâce notamment aux lignes courbes des deux séries de pieds en consoles séparément réunis.