1

拍品詳情

Modernités

|
巴黎

Jean Dubuffet
1901-1985年
BARBE DES BARONS DE BALTIQUE
signed J. Dubuffet and dated 59 (lower right); titled and dated juin 1959 (on the reverse)
assemblage and India ink on paper
51 x 33,5 cm; 20  1/8  x 13  3/16  in.
Executed in 1959.
參閱狀況報告 參閱狀況報告

來源

Collection Arthur Tooth, London
Collection E.J. Power, London
Gallery Hopkins-Custot Ltd, London
Acquired from the above by the present owner

展覽

Paris, Galerie Daniel Cordier, As-tu cueilli la fleur de barbe, 27 April - 31 May 1960; catalogue, no. 23, np. 

出版

Jean Dubuffet, La fleur de barbeParis, mars 1960, reproduit, np. 
Max Loreau, Catalogue raisonné des travaux de Jean Dubuffet, Fascicule XV: as-tu cueilli la fleur de barbe, Lausanne, 1970, p. 37, no. 45, illustrated
Exhibition Catalogue; Centre Pompidou, Dubuffet, 13 September- 31 December 2001, Paris, illustrated, p. 208

相關資料

Jean Dubuffet created fifty-one Barbes in the course of his prolific career. Within this unique and precious body of works, Barbe des Barons de la Baltique holds a special place, as the artist chose it to illustrate the colorful handwritten poem he composed in March 1960 entitled La Fleur de Barbe.

Executed a few months earlier, in June 1959, this assemblage of intricately textured empreintes is certainly one of the densest and most fulfilled work of this astounding cycle. Here, the Texturologies have given way to figurative forms that break with the master's previous works. The empreinte is no longer a mere activator of space as it previously was. Here it tells a whole new story, that could have come out of an antediluvian Scandinavian tale. A romantic and inspiring prelude to the artist's signature figures that later came to proliferate in Paris Circus



TEXT IN FRENCH

Cinquante et une, c'est le nombre exact de Barbes que Jean Dubuffet a réalisé au cours de sa prolifique carrière. Au cœur de ce singulier et précieux corpus, la Barbe des barons de la Baltique occupe une place unique, l'artiste l'ayant choisi pour illustrer le très imagé poème autographe qu'il compose en mars 1960 et qu'il intitule La fleur de Barbe.

Réalisé quelques mois plus tôt, en juin 1959, il faut dire que cet assemblage d'empreintes à la texture complexe est certainement l'un des plus denses et aboutis de ce fulgurant cycle. Ici, les Texturologies ont en effet céder la place à des formes figuratives rompant avec le précédent travail du maître. L'empreinte ne joue donc plus seulement le rôle d'activateur d'espace qui lui était précédemment dévolu mais nous raconte une toute autre histoire, semblant sortir d'un conte scandinave qui nous ramène à la nuit des temps. Un prélude romanesque et inspirant aux figures reconnaissables entre toutes qui peupleront bientôt Paris Circus.

Réalisé quelques mois plus tôt, en juin 1959, il faut dire que cet assemblage d'empreintes à la texture complexe est certainement l'un des plus denses et aboutis de ce fulgurant cycle. Ici, les Texturologies ont en effet céder la place à des formes figuratives rompant avec le précédent travail du maître. L'empreinte ne joue donc plus seulement le rôle d'activateur d'espace qui lui était précédemment dévolu mais nous raconte une toute autre histoire, semblant sortir d'un conte scandinave qui nous ramène à la nuit des temps. Un prélude romanesque et inspirant aux figures reconnaissables entre toutes qui peupleront bientôt Paris Circus.

Your beard is my ship
Your beard is the sea on which I sail
Beard of flows and inflows
Beard-bath and rainfall of beards
Fluid-woven element
Tapestry of tales.

Jean Dubuffet.

Modernités

|
巴黎