View full screen - View 1 of Lot 25. Figure hampatong, Dayak, Kalimantan, Bornéo, Indonésie | Hampatong Dayak Figure, Kalimantan, Borneo, Indonesia.
25

Figure hampatong, Dayak, Kalimantan, Bornéo, Indonésie | Hampatong Dayak Figure, Kalimantan, Borneo, Indonesia

Estimate:

60,000 - 80,000 EUR

Figure hampatong, Dayak, Kalimantan, Bornéo, Indonésie | Hampatong Dayak Figure, Kalimantan, Borneo, Indonesia

Figure hampatong, Dayak, Kalimantan, Bornéo, Indonésie | Hampatong Dayak Figure, Kalimantan, Borneo, Indonesia

Estimate:

60,000 - 80,000 EUR

Lot sold:

119,700

EUR

Figure hampatong, Dayak, Kalimantan, Bornéo, Indonésie


haut. 186,5 cm ; 73 1/2 in

To request a Condition Report, please contact Pierre.mollfulleda@sothebys.com and simon.meynen@sothebys.com


Please note: Condition XVI of the Conditions of Business for Buyers (Online Only) is not applicable to this lot. (Veuillez noter que l'Article XVI des Conditions Générales de Vente applicables aux Vendeurs (Ventes Effectuées Exclusivement en Ligne) n'est pas applicable pour ce lot.)


The lot is sold in the condition it is in at the time of sale. The condition report is provided to assist you with assessing the condition of the lot and is for guidance only. Any reference to condition in the condition report for the lot does not amount to a full description of condition. The images of the lot form part of the condition report for the lot. Certain images of the lot provided online may not accurately reflect the actual condition of the lot. In particular, the online images may represent colors and shades which are different to the lot's actual color and shades. The condition report for the lot may make reference to particular imperfections of the lot but you should note that the lot may have other faults not expressly referred to in the condition report for the lot or shown in the online images of the lot. The condition report may not refer to all faults, restoration, alteration or adaptation. The condition report is a statement of opinion only. For that reason, the condition report is not an alternative to taking your own professional advice regarding the condition of the lot. NOTWITHSTANDING THIS ONLINE CONDITION REPORT OR ANY DISCUSSIONS CONCERNING A LOT, ALL LOTS ARE OFFERED AND SOLD "AS IS" IN ACCORDANCE WITH THE CONDITIONS OF SALE/BUSINESS APPLICABLE TO THE RESPECTIVE SALE.

Acquis in situ par Anthony Plowright, ca. 1970
John Giltsoff, Londres, acquis du précédent
Allan Stone, New York, acquis du précédent
Sotheby's, New York, The Collection of Allan Stone : African, Oceanic and Indonesia Art - Volume One, 15 novembre 2013, n° 26
Collection privée allemande, acquis lors de cette vente

Cette figure hampatong appartient au registre des poteaux funéraires Dayak. Issus d’une tradition cérémonielle séculaire liée au culte des morts au centre de l’île de Bornéo, ces figures étaient les gardiens des lieux de sépulture des hauts dignitaires. Après des premières funérailles ces derniers jouissaient d’un second enterrement rituel au cours duquel leurs ossements décharnés, blanchis et lavés étaient placés dans un cercueil ensuite enterré ou placé dans un grotte autour de laquelle ces figures hampatong constituaient une clôture assurant la protection de la tombe. Ces figures pouvaient également être des gardiens placés devant les longues maisons communales pour protéger la communauté contre les épidémies et les mauvais esprits tels des guerriers ou des évocations d’ancêtres illustres. Elles étaient encore érigées aux intersections des chemins et au bord des champs pour protéger les récoltes. Des recherches récentes de datation au Carbon14 ont montré que certaines de ces statues pouvaient être daté de près de 1000 ans av. J.-C. Bernard de Grunne a ainsi établi une chronologie en quatre phases en revoyant l’interprétation attribuée au terme « classique »1 (Murray, a défini cinq phases en divisant la dernière en deux horizons distincts)2.


Aucune étude stylistique n’a permis à ce jour d’identifier des aires géographiques de production précises dans le corpus d’œuvres du style Classique tardif (1402-1900 ap. J.C.). La majeure partie a néanmoins été attribuée aux Ngadju, Dayak de Kalimantan.

Cette figure impressionnante sculptée dans le dur bois de fer, raviné par les intempéries appartient probablement à ce premier horizon de classique tardif redéfini par Murray (1402-1650). Il est par ailleurs probable au vu de la patine lisse et érodée qu’elle ait été submergée pendant une longue période avant d’être acquise in situ par Anthony Plowright dans les années 1970.

Elle intègre le corpus très restreint des gardiens géants rapprochés du groupe ethnique Bahau ou Modang. Elle présente, en effet, les traits caractéristiques de cette statuaire anthropomorphe : le visage allongé et concave creusés d’orbites oculaires ovales profonds ; la tête reposant sur un cou long qui s’élargi aux épaules tandis qu’en se prolongeant le buste s’affine strictement à la taille. Les jambes arquées parfois massives disparaissent dans une base circulaire sculptée de motifs losangiques. Cette statue est l’un des rares exemples du type. Elle incarne par son ancienneté, par la patine ravinée de sa surface et les lignes de sa sculpture les canons de la statuaire hampatong Dayak.


1 De Grunne, Dayak from Broneo, 2015 : p. 4 et suiv.

2 Murray, C-14 datinf of Dayak Art, 2015 : pp. 24-25.