View full screen - View 1 of Lot 80. OCTAVE PENGUILLY-L'HARIDON | SEAGULLS IN THE STORM.
80

OCTAVE PENGUILLY-L'HARIDON | SEAGULLS IN THE STORM

Estimate:

10,000 - 15,000 EUR

OCTAVE PENGUILLY-L'HARIDON | SEAGULLS IN THE STORM

OCTAVE PENGUILLY-L'HARIDON | SEAGULLS IN THE STORM

Estimate:

10,000 - 15,000 EUR

OCTAVE PENGUILLY-L'HARIDON

Paris 1811 - 1872

SEAGULLS IN THE STORM


Oil on canvas; monogrammed and dated lower right O . P . Y 1857 (9 ?)


59,2 x 92,4 cm; 23 1/3 by 36 3/8 in.


__________________________________________________________________


OCTAVE PENGUILLY-L'HARIDON

Paris 1811 - 1872

LES MOUETTES DANS LA TEMPÊTE


Huile sur toile ; monogrammé et daté en bas à droite O . P . Y 1857 (9 ?)


59,2 x 92,4 cm; 23 1/3 by 36 3/8 in.


Due to the various measures taken to deal with the Covid-19 epidemic, property collection and shipment of this lot will be delayed until the offices where it is located are able to reopen. Please refer to the “auction details” tab. Thank you for your understanding

Please contact FRpostsaleservices@sothebys.com for any shipping inquiries.

 

[En raison des circonstances actuelles liées au COVID-19, la livraison de ce lot ne pourra intervenir qu’après la réouverture des locaux de Sotheby’s dans lesquels il se trouve. Nous vous remercions de votre compréhension et nous vous invitons à consulter l’onglet « auction details ».

Pour toute demande concernant le transport, veuillez contacter FRpostsaleservices@sothebys.com.]

The painting has been relined, the tension is rather stiffly. It seems to be in a good condition.

The canvas seems to be stable.

The painted surface seems to be in a good condition and not to show any loss or uplift.

Under UV light

We can observe a few small retouching scattered throughout the surface. Four larger ones can be seen lower left, in the middle of the sea, upper right in the sky and lower right on the rock.

Offered with a blackwood frame.

Please note that Sotheby’s does not guarantee the condition of the frame.

__________________________________________________________________


Le tableau, en bon état général, a fait l’objet d’un rentoilage ; la tension de la toile est un peu dure. Le support semble sain et stable.

La couche picturale semble en bon état et ne présenter ni manque, ni soulèvement apparent.

A la lampe UV

On observe quelques rares petites retouches visibles disséminées.

Quatre repeints plus importants sont visibles en bas à gauche, au milieu dans la mer, en haut à droite dans le ciel et sur le rocher en bas à droite.

Vendu dans un cadre en bois doré.

Veuillez noter que Sotheby’s ne garantit pas l’état des cadres.

 

(LE LOT EST VENDU TEL QUEL, DANS L'ÉTAT OU IL SE TROUVE AU MOMENT DE LA VENTE EN LIGNE. LE RAPPORT D'ÉTAT FOURNI EN LIGNE EST À TITRE INDICATIF UNIQUEMENT ET A POUR BUT D'AIDER À ÉVALUER L'ÉTAT DU LOT. LES IMAGES DU LOT FONT ÉGALEMENT PARTIE DU RAPPORT DE CONDITION FOURNI PAR SOTHEBY'S. TOUTE RÉFÉRENCE À L'ÉTAT DANS LE RAPPORT DE CONDITION EN LIGNE NE CONSTITUE PAS UNE DESCRIPTION COMPLÈTE DE L'ÉTAT. LE RAPPORT D'ÉTAT EN LIGNE PEUT DÉCRIRE CERTAINES IMPERFECTIONS DU LOT, VOUS DEVEZ CEPENDANT NOTER QUE LE LOT PEUT CONTENIR D'AUTRES DÉFAUTS QUE NE SONT PAS DÉCRITS DANS LE RAPPORT D'ÉTAT DU LOT OU QUI NE SONT PAS VISIBLES SUR LES IMAGES DU LOT LE RAPPORT D'ÉTAT EN LIGNE PEUT NE PAS DÉCRIRE TOUS LES DÉFAUTS D'UN LOT, TELS QUE LES RESTAURATIONS, DÉGRADATIONS, OU ADAPTIONS, CAR SOTHEBY'S N'EST PAS RESTAURATEUR OU CONSERVATEUR PROFESSIONNEL. LE RAPPORT D'ÉTAT EST UNE DESCRIPTION SUBJECTIVE ET QUALIFIÉE EFFECTUÉ PAR SOTHEBY'S (PAR EXEMPLE DES INFORMATIONS SUR LA COULEUR, LA CLARTÉ ET LE POIDS DE PIERRES SONT DES EXPOSÉS D'OPINION SEULEMENT ET NON DES EXPOSÉS DES FAITS EFFECTUÉS PAR SOTHEBY'S). VEUILLEZ ÉGALEMENT NOTER QUE NOUS NE GARANTISSONS PAS ET NE SOMMES PAS RESPONSABLES DES CERTIFICATS DE LABORATOIRES DE GEMMOLOGIE QUI PEUVENT ACCOMPAGNER DES LOTS. DE PLUS CERTAINES IMAGES FOURNIES EN LIGNE PEUVENT NE PAS REFLÉTER L'ÉTAT VÉRITABLE DU LOT (PAR EXEMPLE LES IMAGES EN LIGNE PEUVENT MONTRER DES COULEURS OU OMBRES QUI SONT DIFFÉRENTES DES VÉRITABLES COULEURS ET OMBRES D'UN LOT) C'EST POUR TOUTES CES RAISONS QUE LE RAPPORT DE CONDITION EN LIGNE N'EST PAS UNE ALTERNATIVE AUX CONSEILS PROFESSIONNELS, QUE VOUS POURRIEZ PRENDRE, CONCERNANT L'ÉTAT D'UN LOT. NOS FUTURS ACHETEURS DEVRAIENT SE RÉFÉRER AUX SECTIONS APPROPRIÉES DE NOTRE GUIDE D'ACHAT AUX ENCHÈRES QUI INCLUT DES INFORMATIONS IMPORTANTES SUR LE GENRE DE LOTS VENDUS DANS LA VENTE. NONOBSTANT LE RAPPORT DE CONDITION EN LIGNE OU TOUTES DISCUSSIONS À PROPOS D'UN LOT, TOUS LES LOTS SONT OFFERTS À LA VENTE « EN L'ÉTAT » CONFORMÉMENT À NOS CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTES (EN LIGNE UNIQUEMENT) )


The lot is sold in the condition it is in at the time of sale. The condition report is provided to assist you with assessing the condition of the lot and is for guidance only. Any reference to condition in the condition report for the lot does not amount to a full description of condition. The images of the lot form part of the condition report for the lot. Certain images of the lot provided online may not accurately reflect the actual condition of the lot. In particular, the online images may represent colors and shades which are different to the lot's actual color and shades. The condition report for the lot may make reference to particular imperfections of the lot but you should note that the lot may have other faults not expressly referred to in the condition report for the lot or shown in the online images of the lot. The condition report may not refer to all faults, restoration, alteration or adaptation. The condition report is a statement of opinion only. For that reason, the condition report is not an alternative to taking your own professional advice regarding the condition of the lot. NOTWITHSTANDING THIS ONLINE CONDITION REPORT OR ANY DISCUSSIONS CONCERNING A LOT, ALL LOTS ARE OFFERED AND SOLD "AS IS" IN ACCORDANCE WITH THE CONDITIONS OF SALE/BUSINESS APPLICABLE TO THE RESPECTIVE SALE.

Octave Penguilly l’Haridon was certainly one of the most extraordinary and intriguing figures in French painting of the nineteenth century. Born in Paris, although his Breton family came from Finistère, he was a student at the prestigious École Polytechnique and pursued two very different careers at the same time. The first was in the army, as an artillery officer, and led eventually to him becoming curator of the Musée de l’Artillerie, with the rank of Lieutenant-Colonel. His second more surprising career was as a painter – an extraordinary painter, whose distinctive qualities were sometimes startling and attracted praise from many critics, including Théophile Gautier and Baudelaire.

A pupil of Nicolas-Toussaint Charlet (1792-1845), he began to exhibit drawings at the 1835 Salon, and showed paintings from 1842 onwards. While he tackled themes as varied as history and genre painting, it was really in his landscapes that Penguilly l’Haridon revealed his powerful and at times almost revolutionary originality. 

Seagulls in the Storm is contemporary with Penguilly l’Haridon’s most famous painting, The Little Seagulls; on the shores of Belle-Ile-en-Mer (musée des Beaux-Arts, Rennes, inv. D 859.1.1; ill. 1) which obviously shares similar subject matter but also a strange realism with an almost photographic quality and a sense of composition that breaks dramatically with the painted landscape conventions of the period. This is what attracted Théophile Gautier, who commented on the painter’s talent with great perspicacity in a passage written in 1861. His words could have been written for the present landscape: ‘Far from men’s footsteps, along the edge of deserted bays, in the coves known to black-headed and herring gulls, the painter seeks out rocks in weird and monstrous configurations, strangely jagged horizons, blue-green and cerulean seas; and with the precision of a daguerreotype, he recreates places that are scrupulously real but seem to have been captured on the Moon or Mars, so different are they in their aspect from that which we are used to seeing’ (T. Gautier, Abécédaire du Salon de 1861, Paris, 1861, p. 305).

__________________________________________________________________


Octave Penguilly l’Haridon fait certainement partie des figures les plus étonnantes et intrigantes de la peinture française du XIXe siècle. Né à Paris mais issu d’une famille bretonne du Finistère, polytechnicien de formation, il mènera de front deux carrières très différentes. L’une, au sein de l’armée, en tant qu’officier d’artillerie, qu’il terminera par un poste de conservateur au musée de l’Artillerie, avec le grade de Lieutenant-Colonel. L’autre, plus étonnante, sera sa carrière de peintre. Un peintre étonnant, surprenant parfois par sa singularité qui attirera sur lui le regard bienveillant de nombreux critiques, dont Théophile Gautier et Baudelaire.

Elève de Nicolas-Toussaint Charlet (1792-1845), il commence à exposer des dessins au Salon de 1835, puis des peintures dès 1842. S’il s’adonne à des genres aussi différents que la peinture d’histoire ou de genre, c’est véritablement dans ses paysages que Penguilly l’Haridon se révèle d’une originalité puissante et presque révolutionnaire par moment.

Les Mouettes dans la tempête est contemporain du plus célèbre tableau de Penguilly l’Haridon, Les petites mouettes ; rivages de Belle-Ile-en-Mer (musée des Beaux-Arts, Rennes, inv. D 859.1.1 ; ill. 1) avec lequel il partage, bien entendu, une proximité de sujet, mais aussi ce réalisme étrange à la qualité presque photographique, tout comme ce sens de la composition qui rompt drastiquement avec les conventions du paysage peint à l’époque. C’est ce qu’avait bien saisi Théophile Gautier, qui, avec grande justesse, commentait ainsi le talent du peintre, dans un texte écrit en 1861, et qui semble s’appliquer à merveille au présent paysage : « Loin du chemin des hommes, le long des baies désertes, dans les criques connues du goéland et de la mouette, il (le peintre) va en quête de roches aux configurations étranges et monstrueuses, d’horizons bizarrement déchiquetés, de mers glauques et céruléennes, et, avec une exactitude de daguerréotype, il reproduit des sites scrupuleusement vrais qu’on croirait pris dans la Lune ou dans Mars, tant ils diffèrent des aspects qu’on a l’habitude de voir » (Th. Gautier, Abécédaire du Salon de 1861, Paris, 1861, p. 305).


Ill. 1, Octave Penguilly-L'Haridon, Les Petites mouettes, 1858 © FNAC PFH-4575, Centre national des arts plastiques. Domaine public / Cnap / crédit photo : Yves Chenot.