View full screen - View 1 of Lot 79. CHARLES JOSEPH KUWASSEG | THE CLIFFS OF FLAMBOROUGH HEAD, YORKSHIRE.
79

CHARLES JOSEPH KUWASSEG | THE CLIFFS OF FLAMBOROUGH HEAD, YORKSHIRE

Estimate:

12,000 - 18,000 EUR

CHARLES JOSEPH KUWASSEG | THE CLIFFS OF FLAMBOROUGH HEAD, YORKSHIRE

CHARLES JOSEPH KUWASSEG | THE CLIFFS OF FLAMBOROUGH HEAD, YORKSHIRE

Estimate:

12,000 - 18,000 EUR

Lot sold:

16,250

EUR

CHARLES JOSEPH KUWASSEG

Draveil 1833 - 1904 Paris

THE CLIFFS OF FLAMBOROUGH HEAD, YORKSHIRE


Oil on canvas; signed and dated lower right C. Kuwasseg / père / 1860 (?)


88 x 133 cm ; 34 5/8 by 52 1/3 in.


__________________________________________________________________


CHARLES JOSEPH KUWASSEG

Draveil 1833 - 1904 Paris

LES FALAISES DE FLAMBOROUGH HEAD, YORKSHIRE


Huile sur toile ; signé et daté en bas à droite C. Kuwasseg / père / 1860 (?)


88 x 133 cm ; 34 5/8 by 52 1/3 in.


Due to the various measures taken to deal with the Covid-19 epidemic, property collection and shipment of this lot will be delayed until the offices where it is located are able to reopen. Please refer to the “auction details” tab. Thank you for your understanding

Please contact FRpostsaleservices@sothebys.com for any shipping inquiries.

 

[En raison des circonstances actuelles liées au COVID-19, la livraison de ce lot ne pourra intervenir qu’après la réouverture des locaux de Sotheby’s dans lesquels il se trouve. Nous vous remercions de votre compréhension et nous vous invitons à consulter l’onglet « auction details ».

Pour toute demande concernant le transport, veuillez contacter FRpostsaleservices@sothebys.com.]

 The painting is in nice condition and is on its original canvas. It seems to be sound and stable.

The painted surface seems to be in a good condition. Two former restorations, possibly due to tears, have been strengthened on the reverse of the canvas: one around the cliff below the seagulls; the other one in the sky on the left.

Under UV light

The two restorations mentioned above are visible.

Offered with a giltwood frame.

Please note that Sotheby’s does not guarantee the condition of the frame.

__________________________________________________________________

L’œuvre, dans un très bel état, se présente sur sa toile d’origine. Le support semble sain et stable.

La couche picturale semble en bel état. On remarque deux restaurations anciennes, peut-être dues à des percements, réparées par des renforts de la toile au dos : l’une près de la falaise sous les mouettes, l’autre dans le ciel vers la gauche.

Le vernis est clair.

A la lampe UV

On observe les deux restaurations mentionnées ci-dessous.

Vendu dans un cadre en bois doré.

Veuillez noter que Sotheby’s ne garantit pas l’état des cadres.


(LE LOT EST VENDU TEL QUEL, DANS L'ÉTAT OU IL SE TROUVE AU MOMENT DE LA VENTE EN LIGNE. LE RAPPORT D'ÉTAT FOURNI EN LIGNE EST À TITRE INDICATIF UNIQUEMENT ET A POUR BUT D'AIDER À ÉVALUER L'ÉTAT DU LOT. LES IMAGES DU LOT FONT ÉGALEMENT PARTIE DU RAPPORT DE CONDITION FOURNI PAR SOTHEBY'S. TOUTE RÉFÉRENCE À L'ÉTAT DANS LE RAPPORT DE CONDITION EN LIGNE NE CONSTITUE PAS UNE DESCRIPTION COMPLÈTE DE L'ÉTAT. LE RAPPORT D'ÉTAT EN LIGNE PEUT DÉCRIRE CERTAINES IMPERFECTIONS DU LOT, VOUS DEVEZ CEPENDANT NOTER QUE LE LOT PEUT CONTENIR D'AUTRES DÉFAUTS QUE NE SONT PAS DÉCRITS DANS LE RAPPORT D'ÉTAT DU LOT OU QUI NE SONT PAS VISIBLES SUR LES IMAGES DU LOT LE RAPPORT D'ÉTAT EN LIGNE PEUT NE PAS DÉCRIRE TOUS LES DÉFAUTS D'UN LOT, TELS QUE LES RESTAURATIONS, DÉGRADATIONS, OU ADAPTIONS, CAR SOTHEBY'S N'EST PAS RESTAURATEUR OU CONSERVATEUR PROFESSIONNEL. LE RAPPORT D'ÉTAT EST UNE DESCRIPTION SUBJECTIVE ET QUALIFIÉE EFFECTUÉ PAR SOTHEBY'S (PAR EXEMPLE DES INFORMATIONS SUR LA COULEUR, LA CLARTÉ ET LE POIDS DE PIERRES SONT DES EXPOSÉS D'OPINION SEULEMENT ET NON DES EXPOSÉS DES FAITS EFFECTUÉS PAR SOTHEBY'S). VEUILLEZ ÉGALEMENT NOTER QUE NOUS NE GARANTISSONS PAS ET NE SOMMES PAS RESPONSABLES DES CERTIFICATS DE LABORATOIRES DE GEMMOLOGIE QUI PEUVENT ACCOMPAGNER DES LOTS. DE PLUS CERTAINES IMAGES FOURNIES EN LIGNE PEUVENT NE PAS REFLÉTER L'ÉTAT VÉRITABLE DU LOT (PAR EXEMPLE LES IMAGES EN LIGNE PEUVENT MONTRER DES COULEURS OU OMBRES QUI SONT DIFFÉRENTES DES VÉRITABLES COULEURS ET OMBRES D'UN LOT) C'EST POUR TOUTES CES RAISONS QUE LE RAPPORT DE CONDITION EN LIGNE N'EST PAS UNE ALTERNATIVE AUX CONSEILS PROFESSIONNELS, QUE VOUS POURRIEZ PRENDRE, CONCERNANT L'ÉTAT D'UN LOT. NOS FUTURS ACHETEURS DEVRAIENT SE RÉFÉRER AUX SECTIONS APPROPRIÉES DE NOTRE GUIDE D'ACHAT AUX ENCHÈRES QUI INCLUT DES INFORMATIONS IMPORTANTES SUR LE GENRE DE LOTS VENDUS DANS LA VENTE. NONOBSTANT LE RAPPORT DE CONDITION EN LIGNE OU TOUTES DISCUSSIONS À PROPOS D'UN LOT, TOUS LES LOTS SONT OFFERTS À LA VENTE « EN L'ÉTAT » CONFORMÉMENT À NOS CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTES (EN LIGNE UNIQUEMENT) )


The lot is sold in the condition it is in at the time of sale. The condition report is provided to assist you with assessing the condition of the lot and is for guidance only. Any reference to condition in the condition report for the lot does not amount to a full description of condition. The images of the lot form part of the condition report for the lot. Certain images of the lot provided online may not accurately reflect the actual condition of the lot. In particular, the online images may represent colors and shades which are different to the lot's actual color and shades. The condition report for the lot may make reference to particular imperfections of the lot but you should note that the lot may have other faults not expressly referred to in the condition report for the lot or shown in the online images of the lot. The condition report may not refer to all faults, restoration, alteration or adaptation. The condition report is a statement of opinion only. For that reason, the condition report is not an alternative to taking your own professional advice regarding the condition of the lot. NOTWITHSTANDING THIS ONLINE CONDITION REPORT OR ANY DISCUSSIONS CONCERNING A LOT, ALL LOTS ARE OFFERED AND SOLD "AS IS" IN ACCORDANCE WITH THE CONDITIONS OF SALE/BUSINESS APPLICABLE TO THE RESPECTIVE SALE.

Probably acquired by the Emperor Napoleon III and Empress Eugénie in 1861;

Anonymous sale, London, Christie’s, 20 March 1998, lot 67;

Private collection.

__________________________________________________________________


Sans doute acquis par l’empereur Napoléon III et l’impératrice Eugénie en 1861 ;

Vente anonyme, Londres, Christie’s, 20 mars 1998, lot 67 ;

Collection privée.

Probably Théophile Gautier, Abécédaire du Salon de 1861, Paris 1861, p. 239.


__________________________________________________________________


Sans doute Théophile Gautier, Abécédaire du Salon de 1861, Paris, 1861, p. 239.

Probably Paris, 1861 Salon, no. 1720 (with the title ‘Seconde vue des falaises de Flamborough-Head (Angleterre)’ [Second View of the Cliffs of Flamborough Head, England’].


__________________________________________________________________


Sans doute Paris, Salon de 1861, no. 1720 (sous le titre : « Seconde vue des falaises de Flamborough-Head (Angleterre) »).

Born in Trieste in 1802, Charles Joseph Kuwasseg was trained in Vienna before settling permanently in France in 1830. He acquired French nationality in 1867. As a painter and watercolourist he was influenced by his many travels in Europe and America before he arrived in France. During the 1840s and until his death he developed a style of topographic painting characterised by faithful and meticulous detail.


In the past it was thought that the present painting depicted the cliffs of Etretat, but in fact these are the chalk cliffs of Flamborough Head in Yorkshire, easily recognised by the gap in the rock, which is indeed similar to the one at Etretat, and the column of rock that rises close to the shoreline.

The artist has written the date underneath his signature, and although the last figure is not clear (perhaps a ‘3’ or more likely ‘0’) this probably identifies the painting as the work exhibited by Kuwasseg at the 1861 Salon, as no. 1720. At that time it had as a pendant another view of Flamborough Head (no. 1719 in the Salon catalogue), with cliffs, described as ‘stormy’ by Théophile Gautier, to the left of the composition. The two paintings must have made an impression, since they were both acquired by Emperor Napoleon III and Empress Eugénie for their own collection.


A particularly ambitious composition for Kuwasseg, The Cliffs of Flamborough Head is one of the finest examples of his ability to represent nature as majestic and sublime while achieving – in the words of Théophile Gautier – ‘a clean, finished appearance that I must admit to preferring greatly to pretentious carelessness’ (Abécédaire du Salon de 1861, p. 239). 


His son, Charles Euphrasie Kuwasseg, continued in the paternal landscape painting tradition.


__________________________________________________________________


Né en 1802 à Trieste, Charles Joseph Kuwasseg se forme à Vienne avant de s’installer définitivement en France en 1830, pays dont il acquerra la nationalité en 1867. Peintre et aquarelliste marqué par ses nombreux voyages en Europe et en Amérique avant son arrivée en France, il développe, dans le courant des années 1840 et jusqu’à sa mort, une peinture de paysages topographiques exécutés avec une fidélité et une minutie qui lui sont caractéristiques.


Contrairement à ce que l’on a cru par le passé, le présent tableau ne représente pas le site des falaises d’Etretat, mais bien celui des falaises de calcaire de Flamborough Head, dans le Yorkshire, facilement reconnaissable à sa percée dans la roche, semblable en effet à celle d’Etretat, et à son pilier rocheux qui s’élève près de la côte.

La date indiquée par l’artiste, sous sa signature, dont le dernier chiffre n’est pas clair (s’agit-il d’un « 3 » ? ou plus probablement d’un « 0 »), permet sans doute d’identifier le tableau avec l’œuvre exposée par Kuwasseg au Salon de 1861, sous le no. 1720. Il avait alors pour pendant une autre vue de Flamborough Head (no. 1719 du livret de Salon), avec les falaises, qualifiées « d’orageuses » par Théophile Gautier, situées sur la gauche de la composition. Les deux tableaux firent sans doute impression, puisqu’ils furent acquis tout deux par l’empereur Napoléon III et l’impératrice Eugénie pour leur propre collection.


Composition particulièrement ambitieuse de Kuwasseg, Les Falaises de Flamborough Head est l’un des plus beaux témoignages de sa capacité à dépeindre une nature grandiose et sublime avec, pour reprendre les mots même de Théophile Gautier, « un fini et une netteté que nous avouons préférer de beaucoup à la négligence prétentieuse » (Abécédaire du Salon de 1861, p. 239). 


Son fils, Charles Euphrasie Kuwasseg, perpétuera la tradition paternelle de peinture de paysage.