View 1 of Lot 21. JOSEPH CSAKY | FIGURE DITE FIGURE ABSTRAITE.
View 1 of Lot 21. JOSEPH CSAKY | FIGURE DITE FIGURE ABSTRAITE.
21

JOSEPH CSAKY | FIGURE DITE FIGURE ABSTRAITE

Estimate:

180,000 - 250,000 EUR

JOSEPH CSAKY | FIGURE DITE FIGURE ABSTRAITE

JOSEPH CSAKY | FIGURE DITE FIGURE ABSTRAITE

Estimate:

180,000 - 250,000 EUR

JOSEPH CSAKY

1888 - 1971

FIGURE DITE FIGURE ABSTRAITE


faintly signed CSAK

polychromed stone

height: 83 cm; 32⅝ in.

Executed in 1921, this work is unique.

__________________________________________________________________________


JOSEPH CSAKY

1888 - 1971

FIGURE DITE FIGURE ABSTRAITE


faiblement signé CSAK

pierre polychrome

hauteur: 83 cm; 32⅝ in.

Exécutée en 1921, cette œuvre est unique.

Léonce Rosenberg, Paris (no. 7591)

Nouran Manoukian, France (his sale: Hôtel Drouot, Paris, December 17, 1993, lot 53)

Private collection, France

__________________________________________________________________________


Léonce Rosenberg, Paris (no. 7591)

Nouran Manoukian, France (sa vente: Hôtel Drouot, Paris, 17 décembre 1993, lot 53)

Collection particulière, France

Das Kunstblatt, June 1922, no. 2, illustrated p. 51

Joseph Csaky (exhibition catalogue), Galerie René Reichard, Frankfurt, 1988, illustrated p. 33

Yvonne Brunhammer, Le Style 1925, Paris, 1975, illustrated in a photograph p. 125

Edith Balas, Joseph Csaky, A Pioneer of Modern Sculpture, Philadelphia, 1998, illustrated fig. 34 p. 60

Félix Marcilhac, Joseph Csaky, du cubisme historique à la figuration réaliste, Paris, 2007, no. 1921-FM.47/a, illustrated p. 63

__________________________________________________________________________


Das Kunstblatt, juin 1922, no. 2, reproduit p. 51

Joseph Csaky (catalogue d'exposition), Galerie René Reichard, Francfort, 1988, reproduit p. 33

Yvonne Brunhammer, Le Style 1925, Paris, 1975, reproduit dans une photographie p. 125

Edith Balas, Joseph Csaky, A Pioneer of Modern Sculpture, Philadelphie, 1998, reproduit fig. 34 p. 60

Félix Marcilhac, Joseph Csaky, du cubisme historique à la figuration réaliste, Paris, 2007, no. 1921-FM.47/a, reproduit p. 63

Paris, Dépôt 15, Csaky, œuvres choisies, Paris, 1973, illustrated in the catalogue no. 20 p. 54 & no. 11 p. 86 (dated 1922) 

Paris, Musée Bourdelle, Trois sculpteurs des années trente: Gargallo, Csaky, Lambert-Rucki, 1977, no. 23 

__________________________________________________________________________


Paris, Dépôt 15, Csaky, œuvres choisies, Paris, 1973, reproduit dans le catalogue no. 20 p. 54 & no. 11 p. 86 (daté 1922)

Paris, Musée Bourdelle, Trois sculpteurs des années trente: Gargallo, Csaky, Lambert-Rucki, 1977, no. 23

Joseph Csaky moved to Paris in 1909. He had briefly studied at the Academy of Applied Arts in Budapest, where he had met Gustave Miklos, and then trained in stonemasonry while working on construction sites. In Paris, he frequented many artists of the Parisian avant-garde, and discovered the work of Rodin, but especially that of Maillol, Braque and Picasso, which profoundly marked the young Hungarian artist and stimulated the development of his style towards a purified and geometrical aesthetic. Csaky worked with a variety of materials, especially hard stone. He was as a member of the Section d’Or from 1911 to 1914 one of the first to apply the principals of pictorial cubism to sculpture.


After fighting for the French army during World War I, Csaky returned to Paris and his unique form of sculptural cubism became even more radical and abstract. By 1920 he was represented by the famous modernist art dealer Léonce Rosenberg who considered him one of the major sculptors of his time. In 1921, the year Figure was created, Csaky's participated alongside Mondrian, Gris, Léger, Picasso, Laurens, Braque, Herbin, Severini, Valmier, Ozenfant and Survage, in the seminal exhibition Les Maîtres du Cubisme, organised by Rosenberg at his famous gallery L’Effort Moderne. Csaky attracted new clients including renowned art patrons such the Vicomtesse de Noailles, the Barons Philippe and Robert de Rothshild and Jacques Doucet. 


Figure is a superb example of Csaky best work from this period. Its totemic quality hints to the influence of Non-Western sculpture while its specific re-interpretation of the cubist languages also borrows from the machine aesthetic, and Purism, with streamlined geometrical forms. The polychrome Figure is an exquisite example of the artist’s rigorous economy of line and volumes creating an almost crystalline geometric structure subtly highlighted with selected areas of color that accentuate the architectural structure of the piece.


Works such a Figure show to what extent Csaky’s can be rightly considered as key in the development of modern sculpture as an early proponent of nonrepresentational art. His skilled innovations with the medium of polychrome stone from the 1920s are particularly beautiful and forward looking. Works such as Figure are today finally being given their rightful place and importance within the cannon of Modernist sculpture. 

__________________________________________________________________________


C’est en 1909 que Joseph Csaky s’installe à Paris. Après des études à l’Académie des Arts Appliqués de Budapest, où il se lie d’amitié avec Gustave Miklos, il suit une formation de tailleur de pierre et travaille sur plusieurs chantiers. A son arrivée à Paris, il fréquente plusieurs artistes de l’avant-garde et découvre avec admiration le travail de Rodin, mais également celui de Maillol, Braque et Picasso, artistes qui marquent profondément le jeune artiste hongrois et jouent un rôle crucial dans l’évolution de son style vers une esthétique épurée et géométrique. Dans son travail, Csaky utilise une grande variété de matériaux, au premier rang desquels la pierre. Il devient membre de la Section d’Or de 1911 à 1914, l’un des tout premiers mouvements à traduire en sculpture les principes du cubisme, jusque-là réservés à la peinture.   


Après avoir combattu au sein de l’armée française pendant la première guerre mondiale, Csaky retourne à Paris en 1918 et ses sculptures cubistes prennent une tonalité encore plus radicale et abstraite. C’est en 1920 qu’il rencontre le célèbre marchand d’art moderne Léonce Rosenberg qui commence à le représenter et le considère comme l’un des sculpteurs majeurs de son époque. En 1921, année au cours de laquelle fut créée Figure, Csaky participe, aux côtés de Mondrian, Gris, Léger, Picasso, Laurens, Braque, Herbin, Severini, Valmier, Ozenfant et Survage, à la célèbre exposition Les Maîtres du Cubisme, organisée par Rosenberg dans sa galerie L’Effort Moderne. L’art de Csaky séduit de nouveaux clients, parmi lesquels certains mécènes renommés, tels que la vicomtesse de Noailles, les barons Philippe et Robert de Rothshild ou encore Jacques Doucet. 


Figure est l’un des plus remarquables exemples de l’art de Csaky à cette époque. Sa présence totémique fait écho à l’influence de la sculpture non occidentale dans l’avant-garde parisienne des années 1920 tandis que Csaky livre ici une interprétation très personnelle des préceptes du Cubisme, mêlés à l’esthétique machiniste et puriste, résultant en une œuvre aux formes géométriques épurées. Œuvre polychrome, Figure est un exemple extraordinaire de l’économie de lignes et de volumes caractérisant l’art de Csaky, lequel parvient ici à créer une structure géométrique presque cristalline, subtilement rehaussée de motifs colorés qui accentuent la structure architecturale de l’œuvre.


C’est avec une œuvre telle que celle-ci que l’on peut mieux appréhender en quoi Csaky peut à juste titre être considéré comme un des artistes ayant joué un rôle majeur dans le développement de la sculpture moderne et comme l’un des pionniers de l’art non-figuratif. Ses innovations plastiques développées dans les années 1920 – comme par exemple ici l’application de polychromie sur la pierre – sont particulièrement avant-gardistes. Une œuvre telle que Figure retrouve aujourd’hui la place qui lui revient au sein des icônes de la sculpture moderniste.