86
86
Liszt, Franz
L’ANGÉLUS. MANUSCRIT MUSICAL AUTOGRAPHE SIGNÉ À TROIS SYSTÈMES DE DEUX PORTÉES CHACUN, AVEC LA MENTION AUTOGRAPHE L’ANGELUS. MÉLODIE DE MADAME LA BARONNE AMABLE DE BÉVILLE, NOTÉE PAR SON TRÈS HUMBLE SERVITEUR F LISZT.
Estimate
3,0004,000
LOT SOLD. 12,500 EUR
JUMP TO LOT
86
Liszt, Franz
L’ANGÉLUS. MANUSCRIT MUSICAL AUTOGRAPHE SIGNÉ À TROIS SYSTÈMES DE DEUX PORTÉES CHACUN, AVEC LA MENTION AUTOGRAPHE L’ANGELUS. MÉLODIE DE MADAME LA BARONNE AMABLE DE BÉVILLE, NOTÉE PAR SON TRÈS HUMBLE SERVITEUR F LISZT.
Estimate
3,0004,000
LOT SOLD. 12,500 EUR
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

Bibliothèque R. et B. L. Autographes et Manuscrits XIXe et XXe Siècles

|
Paris

Liszt, Franz
L’ANGÉLUS. MANUSCRIT MUSICAL AUTOGRAPHE SIGNÉ À TROIS SYSTÈMES DE DEUX PORTÉES CHACUN, AVEC LA MENTION AUTOGRAPHE L’ANGELUS. MÉLODIE DE MADAME LA BARONNE AMABLE DE BÉVILLE, NOTÉE PAR SON TRÈS HUMBLE SERVITEUR F LISZT.
In-4 oblong (175 x 268 mm), page d’album, papier réglé à 10 portées, timbre sec “Lard Esnault Paris” [Rome, septembre 1866], sous chemise demi-maroquin rouge moderne.


Manuscrit inédit
.

Cette œuvre pour harmonium, jamais répertoriée auparavant, est l’arrangement d’une mélodie suggérée par Mme de Béville à Liszt.

Elle n’a aucun lien avec le célèbre “Angelus !”, première pièce des sept que comptent les Années de pèlerinage, 3ème année (LWV A 283 ; S. 163) composées par Liszt onze ans plus tard et également arrangées pour harmonium (LWV E 30).

Il s’agit d’une des nombreuses pièces pour harmonium que Liszt composa du milieu à la fin des années 1860, avec Der Papst-Hymnus (1863-1865) et Ora pro nobis (1864), également inspirées de mélodies données par un mécène aristocrate. L’ouverture ostinato est quelque peu une réminiscence des Harmonies poétiques et religieuses (1847), qui est aussi le sous-titre de la chanson finale du petit livre de poèmes dévotionnels de Mme de Béville, La Vie de Marie, neuvaine de dévotions et de louanges, cantiques destinés à être chantés dans tous les offices célébrés en l’honneur de la Très-Sainte Vierge (1868).

[On joint :]

Liszt (Franz). Lettre autographe signée à Madame de Béville, accompagnant le manuscrit, datée 10 septembre [18]66 Rome, 2 pages in-12, sur bifeuillet avec enveloppe autographe.

Il la remercie pour la gracieuse inspiration de votre Angélus et déclare que le charme infini de certaines émotions échappe à l’écriture et au clavier; on les rêve bien plus qu’on ne les exprime, et la plus belle musique même n’est qu’un prétexte ou un accompagnement à ce rêve.

Nous remercions la professeure Rena Mueller pour son aide à la rédaction de cette notice.

Traces de pliures.


Read Condition Report Read Condition Report

Bibliothèque R. et B. L. Autographes et Manuscrits XIXe et XXe Siècles

|
Paris