57
57
[PAGANINI, Niccolò] -- Hector BERLIOZ
COPIE AUTOGRAPHE, EN ITALIEN, DE LA LETTRE QUE PAGANINI LUI AVAIT ADRESSÉE LE 18 DÉCEMBRE 1838.
Estimate
3,0004,000
JUMP TO LOT
57
[PAGANINI, Niccolò] -- Hector BERLIOZ
COPIE AUTOGRAPHE, EN ITALIEN, DE LA LETTRE QUE PAGANINI LUI AVAIT ADRESSÉE LE 18 DÉCEMBRE 1838.
Estimate
3,0004,000
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

Bibliothèque R. et B. L. Autographes et Manuscrits XIXe et XXe Siècles

|
Paris

[PAGANINI, Niccolò] -- Hector BERLIOZ
COPIE AUTOGRAPHE, EN ITALIEN, DE LA LETTRE QUE PAGANINI LUI AVAIT ADRESSÉE LE 18 DÉCEMBRE 1838.
1 page in-8 (212 x 137 mm), sous chemise demi-maroquin rouge moderne.


Beethoven mort, il n’y avait que Berlioz qui pût le faire revivre
.

Copie de la main de Berlioz de cette magnifique lettre révélant toute l’admiration que Paganini lui porte.

Deux jours après avoir assisté à un des premiers concerts dirigés par Berlioz, Paganini, débordant d’enthousiasme, se jette à genoux sur la scène, pour lui baiser la main. Le lendemain, il lui fait parvenir un bon de 20 000 frs. Bouleversé, Berlioz lui répond : Je ne suis pas riche, mais croyez-moi, le suffrage d’un homme de génie tel que vous me touche mille fois plus que la générosité royale de votre présent.

On ignore où est conservé l’original de cette lettre, mais Berlioz, très touché par cet hommage, l’a très vite retranscrite, souhaitant sans doute dupliquer cette précieuse relique.

Mon cher ami,
Beethoven mort, il n’y avait que Berlioz qui pût le faire revivre ; et moi qui ai goûté vos divines compositions dignes d’un génie tel que vous, je crois de mon devoir de vous prier de bien vouloir accepter, comme un hommage de ma part, vingt mille francs qui vous seront remis par M. le baron de Rothschild sur présentation de l’incluse.
Croyez-moi toujours votre très affectionné ami.
Nicoló Paganini.
Paris 18 décembre 1838

La lettre avait été publiée, en fac-similé, dans la Gazette musicale du 23 décembre 1838 (n° 51).

Berlioz, Correspondance générale, éd. P. Citron, t. II, p. 488. “Berlioz l’a reconstitué de tête, inexactement, au chapitre XLIX de ses mémoires”.

Papier légèrement froissé et infime déchirure à la pliure centrale.


Read Condition Report Read Condition Report

Bibliothèque R. et B. L. Autographes et Manuscrits XIXe et XXe Siècles

|
Paris