129
129
Pissarro, Camille
LETTRE AUTOGRAPHE SIGNÉE À PAUL SIGNAC, DATÉE 9 FÉV. [18]91. — [SUIVIE DE :] SIGNAC (PAUL). LETTRE AUTOGRAPHE SIGNÉE (MONOGRAMME) À MAXIMILIEN LUCE, [1891].
Estimate
2,5003,500
JUMP TO LOT
129
Pissarro, Camille
LETTRE AUTOGRAPHE SIGNÉE À PAUL SIGNAC, DATÉE 9 FÉV. [18]91. — [SUIVIE DE :] SIGNAC (PAUL). LETTRE AUTOGRAPHE SIGNÉE (MONOGRAMME) À MAXIMILIEN LUCE, [1891].
Estimate
2,5003,500
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

Bibliothèque R. et B. L. Autographes et Manuscrits XIXe et XXe Siècles

|
Paris

Pissarro, Camille
LETTRE AUTOGRAPHE SIGNÉE À PAUL SIGNAC, DATÉE 9 FÉV. [18]91. — [SUIVIE DE :] SIGNAC (PAUL). LETTRE AUTOGRAPHE SIGNÉE (MONOGRAMME) À MAXIMILIEN LUCE, [1891].
1 page in-12 (202 x 133 mm).


Quand Pissarro peignait des éventails. Lettre inédite
.

En 1885, Pissarro avait fait la rencontre de Seurat et de Signac. Très intéressé par leurs théories picturales, il prendra part avec enthousiasme à l’expérience du pointillisme, notamment lors de l’exposition des “divisionnistes” en 1886. Toutefois, vers 1890, il abandonnera cette technique.

J’ai reçu ce matin une lettre de Luce m’annonçant votre départ demain, j’espère que ma lettre aura la chance de vous trouver encore à Paris. Luce me dit vous avoir remis 3 éventails, et ne me dit rien du 4e appartenant à Durand-Ruel et que j’aurais désiré remettre à celui-ci. Cet éventail représente un soleil couchant avec brouillard, vaches et vachère. Si par hasard vous l’avez il ne faudrait pas l’emporter, dans tous les cas m’en prévenir, afin que j’en explique à Durand l’emploi, je crains d’en perdre la vente, chose grave en l’état actuel !! Il poursuit en évoquant un collectionneur : Si vous voyez Kahn dites-lui que son tableau est prêt, je ferai en sorte de le lui envoyer directement […] Il ajoute en post-scriptum : vous ai-je dit le prix des éventails - 300 f.

Au verso et sur la page suivante, Signac a écrit une lettre à Luce (2 pages in-12, 202 x 133 mm), commentant cette lettre de Pissarro, qu’il lui transmet. Il s’agit des fameux éventails : Il était évident que la question éventail n’était pas terminée. Ecrivez donc de suite au père Pissarro, car mieux que moi (ayant vu les 4 éventails) vous pouvez lui expliquer celui qui reste […] Il annonce ensuite : L’exposition [Salon des Indépendants] ouvre demain. Seurat est arrivé aujourd’hui. [Il mourra le mois suivant, le 29 mars 1891]. Il signe de son monogramme accompagné d’une grande flèche.

Cette lettre ne figure pas dans la correspondance de Camille Pissarro publiée par Jeannine Bailly-Herzberg, Paris, 1989.

Habile restauration en tête du pli central.


Read Condition Report Read Condition Report

Bibliothèque R. et B. L. Autographes et Manuscrits XIXe et XXe Siècles

|
Paris