Lot 104
  • 104

VILLON. LES ŒUVRES... PARIS, GALLIOT DU PRÉ, 1532. PETIT IN-8. MAROQUIN AUBERGINE DE LORTIC.

Estimate
30,000 - 50,000 EUR
Sold
bidding is closed

Description

  • Villon, François
  • Les œuvres de maistre Francoys Villon...Paris, [Antoine Augereau pour] Galliot du Pré, 20 juillet 1532.
Petit in-8 (122 X 76 mm). Maroquin aubergine, plats ornés de fers à l’imitation de ceux du XVIe siècle, dos à nerfs orné, double filet intérieur, tranches dorées, étui (Lortic).Exemplaire lavé. Collation : a-s8 t2. Soit 146 ff. n. ch. (titre compris). Précieuse et rare première édition en lettres rondes, l’une des deux dernières à donner le texte authentique. Elle est généralement considérée comme la première sous le titre des Œuvres, les éditions précédentes, en caractères gothiques, portaient en effet le titre Grant testament.Galliot du Pré y intègre pour la première fois Le monologue du franc archier, Le dialogue de Mallepaye ainsi que Les repues franches, publiées vers 1520 par la veuve Guillaume Nyverd. Ces pièces, données comme apocryphes, ne seront pas reprises par Marot. L’ouvrage fait partie de la petite collection poétique, sans doute la première collection littéraire parue en France, initiée par Galliot du Pré. Le librairie éditeur, répondant à une mode grandissante, délaisse la gothique bâtarde pour le caractère romain, ou lettre ronde (ici le caractère cicéro de l'imprimeur Antoine Augereau). Une dizaine de volumes fut publiée entre 1528 et 1533 parmi lesquels les œuvres d'Alain Chartier, Guillaume Coquillart (voir lot 103), Martin Franc, Guillaume de Lorris, etc. Le succès éditorial de Villon est tel qu’il sera imprimé à deux reprises en 1532 et 1533. Cette même année 1532, Antoine Bonnemère en donne une contrefaçon. Un an plus tard, Galliot du Pré publie la version révisée par Marot qui, malgré ses corrections et altérations, devient l’édition de référence. La présente édition est donc l’une des deux dernières à offrir "le texte dans un état de langue qui est celui de Villon lui-même" (Jean-Marc Chatelain).

Provenance

Cote ancienne à l’encre, en partie effacée sur le titre (n° 27 ?). -- Jean-Paul Barbier (ex-libris). – Cachet non identifié. -- Exemplaire Herpin selon une inscription au crayon.

Literature

Barbier-Mueller, Ma Bibliothèque poétique, 1ère partie, p. 171, n° 67. -- Tchemerzine, V, p. 974 ("Édition fort rare et extrêmement recherchée." Il précise que le dernier cahier comporte deux feuillets blancs qui semblent absents de la plupart des exemplaires). -- V. de Diesbach. Bibliothèque Jean Bonna. XVIsiècle. Deuxième partie (M-Z), Genève, Paris, 2017, n° 357. -- Livres du cabinet de Pierre Berès, Paris, 2003, p. 19, n° 2, notice de J.-M. Chatelain à propos de la seconde édition en lettres rondes.
Close