Lot 9
  • 9

Cardan, Jérôme

Estimate
3,000 - 5,000 EUR
Sold
6,000 EUR
bidding is closed

Description

  • Cardan, Jérôme
  • Les Livres [...] intitulés De la Subtilité, & subtiles inventions, ensemble les causes occultes, & raisons d'icelles. Paris, Ian Foucher, 1556. -- [Gesner, Conrad.] Tresor de Evonime Philiatre des Remedes secretz. Lyon, Balthazar Arnoullet, 1555.
  • ink, paper and letaher
2 ouvrages en un volume in-4 (221 x 157 mm). Vélin souple à recouvrement, filet doré en encadrement et cartouche au centre, dos orné de palettes et petit fleuron répété, tranches dorées (Reliure de l'époque). Erreur de foliotation, qui saute du f. 256 à 267.
Petite déchirure marginale au titre du Tresor, sans manque.

Première édition en français. Elle a été traduite du latin par Richard le Blanc. Elle donne la version intégrale du texte latin de 1554, plusieurs fois censuré par la suite. Elle est dédiée à Marguerite, fille de François Ier, dont Richard le Blanc (1510-1580) était le protégé. Il était également le maître d’hôtel et le cuisinier du duc de Guise.



Le Livre des subtilités est considéré comme la plus moderne des compilations savantes sur les connaissances scientifiques au milieu du XVIe siècle et les prédictions sur le futur des sciences qu’il appelle "subtiles", signifiant difficiles à comprendre et à transmettre. Personnage brillant et insaisissable, professeur des plus grandes universités italiennes du XVIe siècle, Milan, Pavie, Padoue et Bologne, mathématicien, médecin, philosophe, prisonnier des geôles de l’Inquisition, Girolamo Cardano le rédigea rapidement, le publia à Nuremberg en 1550, puis sous les pressions de la censure, le remodela à plusieurs reprises.



Elle est suivie de la première édition française du Tresor des remedes secretz de Conrad Gesner dans la traduction de Barthélémy Aneau. Le grand savant naturaliste y donne ses méthodes (anonymement) sur la distillation dans ses applications à la médecine, et ses recommendations sur le "bain-marie". Il y inclut de son ami Jacques Besson, le célèbre ingénieur auteur du Théatre des instruments, la toute première parution du De absoluta ratione extrahendi olea et aquas e medicamentis simplicibus qui ne paraîtra en livre qu'en 1559 à Zurich.
Cette édition est illustrée de bois dans le texte décrivant les diverses machines à distiller ainsi que les plantes utilisées.



Très bel exemplaire, d'une grande fraîcheur, dans sa reliure de l'époque en vélin doré de l'époque, provenant de la bibliothèque Jean Blondelet.

Close