Lot 48
  • 48

[Rösslin, Eucharius]

Estimate
3,000 - 5,000 EUR
Sold
4,750 EUR
bidding is closed

Description

  • [Rösslin, Eucharius]
  • De partu hominis, et quad circa ipsum accidunt. <em>Francfort, Christian Egenolph</em>, vers 1532. — <strong>Barbaro, Francesco</strong>. De re uxorio. <em>Haguenau, Jean Secer (Johann Setzer), 1533</em>.
2 ouvrages en un volume in-8 (151 x 95 mm), veau brun, décor à froid de multiples encadrements de roulettes et filets, traces d’attaches, dos muet (Reliure de l’époque).
Quelques légères salissures aux f. D et vis à vis. Reliure très habilement restaurée.

Première édition latine de l’oeuvre maîtresse de Rösslin, traduite de l’allemand par son fils. L’édition latine reprend les célèbres bois des foetus dans l’utérus, auxquels s’ajoutent en fin de l’ouvrage, sous le colophon, deux bois numismatiques aux portraits d’impératrices romaines.



Première édition du traité sur le mariage qu’offre l’humaniste vénitien Barbaro (1390–1454) à son ami Laurent de Médicis à l’occasion du mariage de ce dernier en 1416 avec Ginevra Cavalcanti. Parmi les devoirs des femmes, il insiste sur la nécessité pour les femmes nobles d'allaiter elles-mêmes leurs nourrissons.



Belle marque typographique de l’officine Setzer au dernier feuillet.



Bel exemplaire en reliure de l’époque, ayant appartenu à deux grands obstétriciens. 



Il porte un envoi du gynécologue Tarnier au professeur Herrgott, daté de Paris, 1886. Inventeur du forceps et partisan des pratiques d’asepsie de Lister, Etienne (ou Stéphane) Tarnier (1828-1897) imagina pour les prématurés l’usage de l’incubateur, réduisant en trois ans la mortalité infantile de près de 30% à l’Hôpital Maternité. La plus grande partie de ses travaux fut publiée dans le « Traité de l'art des accouchements », paru sous les noms de Tarnier et son assistant Burin. 



Son envoi au professeur François Herrgott (1814-1907), professeur à la faculté de médecine de Nancy et historien de la médecine, occupe le verso entier de la première garde. On peut imaginer que les quelques annotations à l’encre rouge sont de la main d’Herrgott.



L’exemplaire est cité par Herrgott dans son Essai d’une histoire de l’obstétricien, Paris, 189, II, p. 28.



De la bibliothèque Jean Blondelet.

Close