Lot 4
  • 4

Barthélémy, Jean-Jacques

Estimate
12,000 - 18,000 EUR
bidding is closed

Description

  • Barthélémy, Jean-Jacques
  • Voyage du jeune Anacharsis en Grèce. Paris, Didot Jeune, An VII (1798-1799). 
  • ink, paper and leather
7 volumes grand in-4 (370 x 280 mm) et un atlas in-folio (560 x 358 mm). Demi-maroquin rouge avec coins, dos lisse orné de caissons losangés, fleurons et branchages (Reliure de l'époque).
Dos et coins restaurés, le tome I tavelé.

Archéologue et numismate, chargé du cabinet des médailles de la Bibliothèque du roi, ami du comte de Caylus, Jean-Jacques Barthélemy (1716-1795) publie son Voyage en 1788 après avoir travaillé une trentaine d'années à sa préparation. Voyage historique imaginaire, véritable somme des connaissances du XVIIIe siècle sur la Grèce antique, son succès contribua à développer le goût de l'Antique en France et en Europe et à diffuser le goût néoclassique. 



Edition en partie originale, la plus complète et la dernière préparée par l'auteur. 



L'atlas comprend 39 grandes gravures sur cuivre, cartes, plans et vues, dont 15 cartes établies par Barbié du Bocage et gravées par Tardieu l'Estrapade, 15 plans de sites de batailles, 8 vues et élévations gravées par Pillement d'après Bourgeois, et une planche de médailles par Saint-Aubin. Géographe, cartographe, Jean-Denis Barbié, dit Barbié du Bocage (1760-1825), qui consacra l'essentiel de ses travaux à la cartographie de l'Antiquité, parvient à faire bénéficier l'édition de 1799 de notables améliorations issues des avancées faites depuis la première édition de 1788.



7 vues sont accompagnées de leur eau-forte. La plupart des cartes sont coloriées.
L'ensemble est accompagné de 56 pages d'analyses des cartes et d'une page de description des médailles.



Un des 18 exemplaires sur très grand papier vélin, à toutes marges.



Il a appartenu à François de Neufchateau, ministre de l'intérieur à cette date.
Ecrivain, homme de sciences et de politique, il supervise la fondation des Archives et du Dépôt général des cartes. Son grand ex-libris armorié est apposé au contreplat de chaque volume.



Sans la "Carte générale de la Grèce et d'une grande partie de ses colonies...", qui, commencée en 1798, ne fut publiée qu'en 1811 et, bien qu'elle s'y rattache, fait généralement défaut à l'édition de 1799, tout au moins aux exemplaires de cette édition reliés à l'époque. 



Hofmann (C.), "Un géographe sur les traces du mythe grec..." dans Revue française d'histoire du livre, 1997, n° 94-95, p. 135-154. 

Close