Lot 22
  • 22

Gilles, Pierre

Estimate
6,000 - 9,000 EUR
Sold
14,375 EUR
bidding is closed

Description

  • Gilles, Pierre
  • Ex Aeliani historia per Petrum Gyllium latin facti. <em>Lyon, Sébastien Gryphe, 1533.</em>
In-4 (251 x 150 mm). Veau brun, décor à froid de multiples encadrements de filets, gros fers, et portraits en médaillons, contreplats doublés de feuillets manuscrits de réemploi, dos orné de simples filets, tranches ciselées (Reliure de l’époque). Etui moderne de maroquin noir doublé de chevreau vert. 
Quelques rares mouillures. Reliure très usagée, premier plat pratiquement détaché, peau frottée, manques. 

Pierre Gilles (1490-1555), ou Gilles d'Albi, savant naturaliste albigeois, grand curieux, est chargé par François Ier de chercher en Orient manuscrits et « bestes estranges ». Pierre Gilles rapportera de ce voyage des textes antiques d’auteurs jamais publiés auparavant, qu'il rassemble dans ces Historia.



Très rare première édition.



Elle comprend plusieurs textes antiques en edition princeps, dont les Historia animalium du grand prêtre romain Claude Elien (ca. 170-240) auteur entre autres curiosités de la première mention de la pêche à la mouche artificielle, et les textes naturalistes d’Héliodore. 
Du plus haut intérêt dans cette compilation sont les importants ajouts qu’y fit le voyageur, en particulier son Liber summarius de Gallicis et Latinis nominibus piscium Massiliensium, répertoriant les noms latins et provençaux des poissons qu’il trouve à Marseille.



Gilles d’Albi en acquiert une très grande notoriété. Rabelais qui le connaissait bien en fait le portrait dans le Livre V de Pantagruel : "entre ceux j’y advisai Pierre Gylles lequel tenait un urinal en main, considérant en profonde contemplation l’urine de ces beaux poissons". Il est probable que ce fut Rabelais, correcteur chez Gryphe à cette date, qui corrigea les épreuves de cette édition.



Très précieux exemplaire colorié et entièrement annoté par Jean Boyer, archidiacre de Conques entre 1508 et 1541. Beau témoignage de l’activité intellectuelle dans la région de Rodez sous le mécénat de Georges d’Armagnac, sans doute le plus grand évêque bibliophile que connut la Renaissance française dans le sud-ouest de la France, et dont Jean Boyer est l’aumônier et vraisemblablement aussi le bibliothécaire. 
Il porte son ex-libris manuscrit en tête du titre : Boerij Archidiaconis Conchen, ainsi que ses notes de lecture polychromes, et les coloriages qu'il élabore au fil de sa lecture. En fin du texte, 2 pages manuscrites d'une Recepte pour une livre despice (2 p.) sont probablement de sa main.



Gilles d'Albi, membre du chapitre de Rodez, correspondant de Conrad Gesner, de Rabelais et d’Erasme, ne pouvait manquer de trouver place dans la bibliothèque de Jean Boyer, lui aussi homme d'église de Rodez, curieux et ouvert au milieu humaniste de l’entourage de Georges d'Armagnac. Matthieu Desachy, qui consacre à une étude aux exemplaires annotés par Jean Boyer, répertorie 41 exemplaires de sa bibliothèque  (qu’il estime à 200 livres) conservés en collections publiques, dont une poignée ont conservé leur reliure d’époque. Evoquant le milieu savant dont Boyer achète les livres (Lefèvre d’Etaples, Pirckheimer, Oecolampade, Gesner, Erasme, Ficin), Desachy, qui ne connait pas cet exemplaire, évoque cependant Gilles d'Albi comme l'une des personnalités que devait côtoyer Boyer.



Exemplaire d’une très grande rareté, provenant de la bibliothèque Jean Blondelet.



Wellcome I, 44. -- Baudrier VIII, 70. -- Matthieu Desachy, « Portrait de lecteurs : étude des exemplaires annotés de J. Boyer et J. Vedel », in Bulletin du bibliophile, 2001-2, p. 270-314.

Close