94
94
Broodthaers, Marcel
PENSE-BÊTE. BRUXELLES, CHEZ L’AUTEUR, 1963.
Estimate
6,0008,000
LOT SOLD. 11,875 EUR
JUMP TO LOT
94
Broodthaers, Marcel
PENSE-BÊTE. BRUXELLES, CHEZ L’AUTEUR, 1963.
Estimate
6,0008,000
LOT SOLD. 11,875 EUR
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

Livres et Manuscrits

|
Paris

Broodthaers, Marcel
PENSE-BÊTE. BRUXELLES, CHEZ L’AUTEUR, 1963.
Grand in-4 (297 x 222 mm). Broché.

Édition originale, quatrième et dernier recueil de poèmes de Broodthaers, publiée par l’auteur.

Un des exemplaires personnalisé par Broodthaers, marquant le passage de la production poétique à la production plastique : collés sur les pages, des morceaux de papier glacé en empêchent la lecture.

Peu après la publication à compte d’auteur de Pense-Bête, Broodthaers décide de transformer les exemplaires en œuvre d’art en collant des morceaux de papier glacé qui cachent des parties du texte. Des 50 exemplaires restant, il fait une sculpture, Pense-Bête, considéré comme sa première œuvre d’art et qui sera exposé à sa première exposition en avril 1964 (voir lot 95).

Les morceaux de papier collés cachent certains vers, mais en les levant prudemment le lecteur peut toujours lire le texte caché. Le trou de la serrure sur la couverture invite le lecteur au voyeurisme. Ce jeu sur l’absence et la présence de textes reviendra régulièrement, presque comme méthode, dans l’œuvre de l’artiste, avec comme autre exemple Un coup de dés jamais n’abolira le hasard, Image (1969) où il transpose les mots et les vers en bandes noires typographiques (voir lot 99).

Charles Bounameaux explique comment son ami a composé ce livre : "Maria avait découpé, à des dimensions carrées ou rectangulaires différentes, des papiers glacés de couleur. Il lisait le texte et lui demandait de temps à autre un papier qu’il collait pour masquer une partie du texte. Je rapproche de ce travail qu’il faisait avec une grande concentration, une curieuse pratique de lecture qu’il avait : il ne coupait pas les pages des livres qui en auraient besoin pour qu’on puisse les lire, et se concentrait de [sic] ce qu’il pouvait encore lire ainsi. Il m’avait expliqué qu’on n’a pas besoin de tout ce qu’a écrit un auteur pour le comprendre" (voir lot 106).

Chaque exemplaire est unique.

Un des livres les plus marquants de l’artiste.

Références : Marcel Broodthaers, Galerie du Jeu de Paume, 1991, p. 50-51, 59. -- J. Ceuleers, Marcel Broodthaers, l'Œuvre graphique complète et les livres, n° 30. -- Marcel Broodthaers, Livre d’images, édité par Marie-Puck Broodthaers, textes de W. Dickhoff et B. Marcadé, 2013, repr. p. 9.


Read Condition Report Read Condition Report

Livres et Manuscrits

|
Paris