22
22
Lépicié, François Bernard
CATALOGUE RAISONNÉ DES TABLEAUX DU ROY. VERS 1750.
Estimate
6,0008,000
LOT SOLD. 7,500 EUR
JUMP TO LOT
22
Lépicié, François Bernard
CATALOGUE RAISONNÉ DES TABLEAUX DU ROY. VERS 1750.
Estimate
6,0008,000
LOT SOLD. 7,500 EUR
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

Livres et Manuscrits

|
Paris

Lépicié, François Bernard
CATALOGUE RAISONNÉ DES TABLEAUX DU ROY. VERS 1750.
Manuscrit de 311 ff. (234 x 183 mm) dont 25 ff. blancs in-4, calligraphiés, à l’encre. Réglé à l’encre rouge.
Maroquin rouge, triple filet, armoiries de France, dos plat orné de filets et fleurons avec coiffes de laiton, doublure de soie verte, coutures de soie verte laissées libres (Reliure de l'époque).
Petits accrocs aux coiffes supérieures, deux coins frottés, une éraflure au premier plat.

Le projet du catalogue des collections royales commandé à Lépicié par Louis XV.

Un florilège des grands tableaux de la collection privée du roi, avant qu’ils ne deviennent les fleurons des collections publiques du Louvre. Sont décrits 100 tableaux sur les 1800 que comptent les collections royales à cette date.

François Lépicié († 1755) se destinait à une carrière de graveur et étudia sous la direction de Mariette et de Duchange. Il est accepté en 1734 à l’Académie de Peinture de Paris.
Nommé secrétaire historiographe du roi en 1737, il est chargé par Louis XV de répertorier ses collections de tableaux italiens. Le Catalogue Raisonné des Tableaux du Roy est confié aux presses de l’Imprimerie royale, et parait en deux volumes in-4, en 1752-1754 : le tome premier consacré à l’école florentine (Léonard de Vinci, Barthélémy de S. Marc, Michel-Ange, A. Del Sarto, Pontormo…) et à l’école romaine (Perugino, Mantegna, Raphael, S. del Piombo, J. Romain, Caravaggio, Il Parmiggiano, Cortone…), et le second aux écoles vénitienne (Bellini, Bordone, Lotto, Bassan, Tintoretto, Veronese…), et lombarde.
La BnF possède les épreuves de ces deux volumes, chargés des corrections autographes de Lépicié.

Ce beau manuscrit, mis au net, réglé, cousu de soie verte dans une chemise de maroquin rouge exécutée dans les ateliers de reliure de l’imprimerie royale, présente un état bien antérieur au texte imprimé du catalogue royal, et porte encore quelques ratures. Aucune division par école n'y figure encore.

Sans doute l'exemplaire de présentation. Réglé, cousu de soie verte dans une chemise de maroquin rouge exécutée dans les ateliers de reliure de l’imprimerie royale. On peut imaginer que Lépicié l'adressa à Le Normant de Tournehem, Directeur des Bâtiments du roi, son intermédiaire auprès de Louis XV, ou à son successeur le jeune marquis de Marigny, frère de madame de Pompadour : Marigny est chargé à cette date de sélectionner des tableaux des collections royales pour les exposer au Palais du Luxembourg, créant ainsi le premier musée de France.

100 tableaux y sont décrits :

Léonard de Vinci (1452-1519), 8 tableaux : Le sauveur tenant un Globe - Une sainte Famille accompagnée d'un St. Michel - La Belle Ferronnière - Un portrait de femme (figure de petite nature) - Sainte Catherine avec deux Anges - La Vierge et Sainte Anne - Le portrait de la Joconde - La Vierge tenant l'Enfant Jesus
Raphael (1483-1520), 20 tableaux dont :
Portrait d'un Jeune homme - La Vierge tenant l'Enfant Jesus - Saint Michel combattant des Monstres - Saint George - Une Sainte Famille - La Vierge, L'enfant Jesus, et Saint Jean qui lui présente une croix - Saint Jean Baptiste dans le Desert - Portrait du Comte Balthasar de Castiglione - Portrait d'un homme -  Sainte Margueritte...
Jules Romain (Giulio Romano, ca. 1492-1546) son élève, 8 tableaux dont : La Circoncision, Le Triomphe de Vespasien,  L'Adoration des Bergers, son autoportrait...
Guido Reni (Le Guide, 1575-1642), 23 tableaux, dont : La Vierge, l'Enfant Jesus, David tenant la tête du géant Goliath...
Francesco Albane (L'Albane, 1578-1660), 25 tableaux.
Le Dominiquin (Domenico Zampieri, 1581-1641), 16 tableaux.
Il se termine par la description du grand décor de François Le Moyne pour le salon de marbre précédant la Chapelle du roi à Versailles de L’Apothéose d’Hercule.

Les descriptions de Lépicié indiquent les sujets des tableaux, leurs caractéristiques techniques (médium et dimensions), parfois leurs provenances, l'auteur de leur première gravure. Il note pour chacun des tableaux ses appréciations, particulièrement savoureuses aujourd'hui. Un abrégé de la vie du peintre précède chaque ensemble.

Le fer d'armes doré sur les plats ont été utilisées par Louis XIV (OHR2494 fer 10), puis par Louis XV (OHR 2495 fer 2) et sous Louis XVI (OHR 2496 fer 1).


Read Condition Report Read Condition Report

Livres et Manuscrits

|
Paris