19
19
Homère
HOMERI POEMATA DUO, ILIAS ET ODYSSEA. [GENÈVE,] PAUL ESTIENNE, 1604.
Estimate
2,5003,500
LOT SOLD. 6,000 EUR
JUMP TO LOT
19
Homère
HOMERI POEMATA DUO, ILIAS ET ODYSSEA. [GENÈVE,] PAUL ESTIENNE, 1604.
Estimate
2,5003,500
LOT SOLD. 6,000 EUR
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

Livres et Manuscrits

|
Paris

Homère
HOMERI POEMATA DUO, ILIAS ET ODYSSEA. [GENÈVE,] PAUL ESTIENNE, 1604.
In-16 (120 x 75 mm), par cahiers de 8. Maroquin rouge, décor à la fanfare se développant autour d'un médaillon en réserve au monogramme RR flanqué de quatre fermesses, nombreuses torsades, caissons en pointe, et rameaux d'olivier, traces d'attaches, le dos lisse entièrement recouvert d'un décor similaire, tranches dorées (Reliure française de l'époque).
Très légers fendillements à la charnière du premier plat. L'exemplaire n'a subi aucune restauration.

Collation : L'Iliade seul, complet en 4 ff. (dont titre et dédicace), 96[i.e. 963] p., 2 ff. blancs, 67 p. (comprenant Coluthus et Tryphodorius), 2 ff. blancs, 7 ff. d'index dont ¶[5] r° laissé blanc, et un f. blanc.

Charmante édition bilingue en grec et latin, donnée par Paul Estienne (1566-1627) à Genève. Deuxième édition de l'Iliade et de l'Odyssée donnée par les Estienne, elle donne la version latine de l'humaniste greco-italien Francesco Porto éditée par son père Henri II en 1589, dont Paul Estienne retranche les Centones, mais à laquelle il ajoute Coluthus (le Rapt d'Hélène) et Tryphodorius.

On ne trouve que très rarement les deux tomes de L'Iliade et de L'Odyssée ensemble (rares exemplaires complets : à Göttingen, et à la British Library ; l'exemplaire de Cambridge est incomplet de l'index du tome I). Tout comme pour l'édition de 1588-1589, il est presque certain que les volumes se vendaient séparément (voir Schreiber, 218).

Précieux exemplaire en maroquin doré à la fanfare, de l'époque. Dites "fanfares tardives", ces reliures mêlent aux éléments typiques des fanfares du XVIe siècle des fers nouveaux et plus de liberté dans le dessin des caissons. Reliure de transition, elle doit être datée entre 1604 et 1610, années charnières où la fanfare laisse progressivement la place aux compartiments à fers pointillés des grands ateliers parisiens Florimond Badier, Le Gascon...
Vraisemblablement un exemplaire de présent, il est frappé au centre du monogramme RR flanqué de quatre fermesses, symboles de fidélité.

Renouard, Annales de l'imprimerie des Estienne, p. 197, n° 17. -- Fred Schreiber, The Estiennes, n° 218.


Read Condition Report Read Condition Report

Livres et Manuscrits

|
Paris