150
150
Pissarro, Camille -- Émile Moselly
LA CHARRUE D’ÉRABLE. PARIS, [ERAGNY PRESS POUR] LE LIVRE CONTEMPORAIN, 1912.
Estimate
10,00015,000
LOT SOLD. 11,250 EUR
JUMP TO LOT
150
Pissarro, Camille -- Émile Moselly
LA CHARRUE D’ÉRABLE. PARIS, [ERAGNY PRESS POUR] LE LIVRE CONTEMPORAIN, 1912.
Estimate
10,00015,000
LOT SOLD. 11,250 EUR
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

Livres et Manuscrits

|
Paris

Pissarro, Camille -- Émile Moselly
LA CHARRUE D’ÉRABLE. PARIS, [ERAGNY PRESS POUR] LE LIVRE CONTEMPORAIN, 1912.
In-8 (212 x 145 mm). Veau souple olive, titre doré sur le plat, doublure de veau crème avec fers dorés, non rogné (Reliure de l'éditeur).
Dos passé, gardes brunies, comme toujours, 2 pages brunies, et légères décharges.

Exemplaire Barthou.
Enrichi de nombreuses épreuves d’essais et de croquis originaux.

Édition originale.

Illustré de 12 compositions à pleine page, en camaïeu, d'après les dessins de Camille Pissarro, et de vingt vignettes et dix lettrines en couleurs, gravées sur bois par Lucien et Esther Pissarro.

Tirage unique à 116 exemplaires sur vergé (n° 7), au filigrane spécial pour la Société du Livre contemporain. Exemplaire nominatif, imprimé pour Louis Barthou.

Exemplaire enrichi d'une série de 41 épreuves d'essai et croquis pour les figures du livre. On compte notamment :
- 10 illustrations rehaussées à l’aquarelle ou au crayon gras ;
- 4 dessins originaux, à la plume ou à la mine de plomb, probablement de la main de Lucien Pissarro. Ce sont des travaux préparatoires avant le dessin sur les blocs à graver.
Ils sont montés dans l’ouvrage ou mis au format sur des feuilles de papier vergé.

L’un des plus beaux livres imprimés par The Eragny Press. Installé en Angleterre en 1890, loin de l'ambiance mouvementée des anarchistes et des néo-impressionnistes, Lucien Pissarro travaille dans un esprit plus proche du mouvement "Art and Crafts" et des préraphaélites. Sous l'influence de William Morris, il crée en 1895 sa propre maison d'édition, qu'il nomme The Eragny Press, en souvenir du village où vivent ses parents depuis 1884. Avec son épouse Esther, il a édité 34 précieux ouvrages, en renouvelant l’esthétique du livre d’artiste, allant même jusqu’à composer un nouveau caractère, le Brook type. Peintre et graveur comme son père Camille, Lucien Pissarro avait la charge des gravures sur bois, tandis que son épouse imprimait et reliait les ouvrages. L’une de leurs plus belles réussites est La Charrue d’érable, éditée en 1912, d’après les dessins de Camille Pissarro.
Dès 1886, Camille Pissarro s’est attelé à la conception d’un livre illustré inspiré par le travail agricole, l’un de ses grands thèmes. Très ambitieux, le projet des Travaux des Champs passe par plusieurs étapes. Après une première étape en 1894, Pissarro reprend son travail et développe des compositions plus élaborées. Les lettres et esquisses qu’échangent Camille et Lucien témoignent de leur intérêt commun pour l’ouvrage. Hélas, la mort du père en 1903, avant que les bois ne soient tous gravés, compromet le projet. C’est alors que "Le Livre contemporain" s’intéressa à l’ouvrage : la société de bibliophiles demanda à Émile Moselly -- écrivain régionaliste enraciné dans une Lorraine rurale -- d’écrire des histoires en s’inspirant des illustrations de Camille Pissarro. Pour compléter celles-ci, Lucien Pissarro composa les lettrines et les culs-de-lampe. Finalement, il imprima l’ouvrage en 1912. Le résultat est aussi un bel hommage posthume au travail de son père.

Provenance : Louis Barthou (exemplaire nominatif ; Vente 2-4 mars 1936, n° 1617).

Références : J. Pissarro, Cl. Durand-Ruel Snollaerts, Pissarro, catalogue critique des peintures, Wildenstein Institute Publications, II, p. 280.


Read Condition Report Read Condition Report

Livres et Manuscrits

|
Paris