125
125
Kandinsky, Vassily -- Maurice Maeterlinck
EXCEPTIONNELS DESSINS ORIGINAUX [1892-1902] DANS UN EXEMPLAIRE DE LA PRINCESSE MALEINE DE MAURICE MAETERLINCK (BRUXELLES, PAUL LACOMBLEZ, 1891).
Estimate
20,00030,000
JUMP TO LOT
125
Kandinsky, Vassily -- Maurice Maeterlinck
EXCEPTIONNELS DESSINS ORIGINAUX [1892-1902] DANS UN EXEMPLAIRE DE LA PRINCESSE MALEINE DE MAURICE MAETERLINCK (BRUXELLES, PAUL LACOMBLEZ, 1891).
Estimate
20,00030,000
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

Livres et Manuscrits

|
Paris

Kandinsky, Vassily -- Maurice Maeterlinck
EXCEPTIONNELS DESSINS ORIGINAUX [1892-1902] DANS UN EXEMPLAIRE DE LA PRINCESSE MALEINE DE MAURICE MAETERLINCK (BRUXELLES, PAUL LACOMBLEZ, 1891).
Kandinsky symboliste : important témoignage de la créativité de l’artiste à ses débuts.

Unique exemplaire illustré de 31 dessins originaux de Kandinsky.

In-8 (183 x 120 mm). Broché, sous emboitage moderne. Dessins à la mine de plomb dans les marges du livre (de 20 x 20 mm à 118 x 93 mm).
Intérieur frais, dos restauré, petits manques à la couverture.

Dessins symbolistes. Kandinsky ponctue finement le texte de La Princesse Maleine de 31 dessins qui peuplent le texte de silhouettes ou de paysages fantomatiques. Placés en marge du texte, ces dessins représentent des scènes de la pièce : silhouettes dans un bois sombre, gardes du château de la princesse, chevalier regardant par une fenêtre en ogive, reflets d'un pont dans un canal, le roi sur son trône, le prince Hajmar sous un arbre, procession de religieuses au flambeau, etc.
"The pencil drawings can be characterised as either minuscule figures often seen with medieval settings, or delicate figures presented frontally or heavily shadowed landscapes." (Barnett, Wassily Kandinsky Catalogue Raisonné, p. 25).

Datation. Kandinsky a pu acheter l’ouvrage en 1892 (6édition publiée le 20 décembre 1891), durant son voyage de noces à Paris avec son épouse Anna -- il a alors 25 ans --, et réaliser ces illustrations entre cette date et, au plus tard, 1902, que la comparaison avec d’autres dessins et aquarelles de ses débuts le démontre (Barnett, Ibidem).

On sait que Kandinsky posséda aussi le Théâtre I de Maeterlinck (contenant une autre édition de La Princesse Maleine, mais aussi L'Intruse et Les Aveugles) ainsi qu'une traduction allemande du Trésor des humbles ; ils sont conservés à la Bibliothèque Kandinsky du Centre Pompidou et ne comportent ni dessins, ni annotations.

Maeterlinck et Kandinsky. Les débuts de Kandinsky sont fortement influencés par le Symbolisme et notamment par Maeterlinck, qui rencontre un immense succès en Russie. Accueilli dans ce pays tel le chantre d’une écriture poétique et dramatique nouvelle, Maeterlinck est lu avec passion par Kandinsky. D’une part, l’univers de l'écrivain belge, inspiré d’un Moyen Âge intemporel où princes et princesses habitent des châteaux stylisés, est proche de celui de Kandinsky, qui dans ses premières œuvres s’attache à représenter la culture paysanne et le folklore régional. D’autre part, l’influence du maître belge est aussi théorique : elle guide Kandinsky vers l’abstraction. Dans Du Spirituel dans l’art (1911), texte théorique majeur de Kandinsky, cette Princesse Maleine et l’œuvre de Maeterlinck en général apparaissent comme fondamentales, de par leur capacité à "évoquer" un monde intérieur. Metteur en scène, Maeterlinck rend abstraits les décors en utilisant "un simple morceau de toile pour remplacer un élément de décor -- une tour -- manquant. Il ne lui semblait pas nécessaire de faire fabriquer un décor avec tous les détails. Il faisait comme les enfants […] qui, en jouant, font d’un bâton un cheval". Le style de sa prose tend également vers une forme d’abstraction : l’évocation d’un mot permet chez l’auditeur une "représentation abstraite, un objet dématérialisé". Ainsi, continue-t-il en décrivant parfaitement la prose de Maeterlinck, "L’emploi habile […] d’un mot, la répétition intérieurement nécessaire d’un mot, deux fois, trois fois, plusieurs fois rapprochées, peuvent aboutir non seulement à une amplification de la résonnance intérieure, mais aussi faire apparaître certaines capacités spirituelles insoupçonnées de ce mot." Enfin, il insiste sur la puissance de suggestion du mot chez Maeterlinck, en employant des termes qui pourraient s’appliquer à sa propre peinture. Toutes ces considérations ont bien sûr influencé l’artiste, qui a travaillé de manière très intense pour le théâtre, en écrivant lui-même des textes destinés à la scène et en travaillant à des mises en scène, mais elles se réfèrent aussi à son propre cheminement pictural vers l’abstraction.

Provenance : Vassily Kandinsky (ex-libris manuscrit sur la couverture : "V. Kandinskii"). -- Famille Kharuzin à Moscou (annotation sur la page de titre en cyrillique : "Ill. V.V. Kandinskogo / ot sem’i Kharuzinykh" [trad. : "Illustrations de V. Kandinsky / de la famille Kharuzin"), probablement Nikolaï Kharuzin (1865-1900), ami de jeunesse de Kandinsky à l’Université de Moscou, éthologue et ethnographe de renom, Vera Kharuzina (1866-1931) ou encore Alekseï Kharuzin (1864-1933) ; ainsi que l’explique V.E. Barnett, si le propriétaire fut Nikolaï, les dessins ne peuvent qu'être antérieurs à 1900, puisqu'il meurt à cette date. -- Probablement Alexeï A. Sidorov (1891-1978). -- Vladimir Iakoubovitch, bibliophile moscovite actif dans les années 1970-2012 (voir Barnett, Idem, p. 25).

Catalogue raisonné : V.E. Barnett, Wassily Kandinsky Catalogue Raisonné, Addendum, 2015, no 1 : couverture du livre reproduite p. 24 et les 31 dessins reproduits p. 27-37, sous les nos 1a à 1cc.

Autres références : V. Kandinsky, Du Spirituel dans l’art et dans la peinture en particulier, Folio Essais, 2016. -- V. Kandinsky. Du Théâtre. Ed. par J. Boissel et J.-Cl. Marcadé. Adam Biro et Société Kandinsky, 1998. -- M. Maeterlinck, La Princesse Maleine, Bruxelles, Labor, coll. "Espace Nord", 1998. -- M. Le Bot, "Maeterlinck et Kandinsky", in Europe, n° 399-400, 1962, p. 139-146. -- P. Weiss, "Kandinsky and the Symbolist Heritage", in Art Journal, vol. XLV, n° 2, été 1985, p. 137-145. -- A. Ducrey, "Maeterlinck et la Russie : une aura  "début de siècle"", in Présence/Absence de Maurice Maeterlinck, Editions Labor, Archives du futur, Bruxelles, 2002, p. 351-368.


Read Condition Report Read Condition Report

Livres et Manuscrits

|
Paris