363
363
Vigny, Alfred de
LES DESTINÉES. POËMES PHILOSOPHIQUES. PARIS, MICHEL LÉVY, 1864. IN-8, DEMI-VEAU ROUGE, DOS ORNÉ, COUVERTURE ET DOS (DEVAUCHELLE).
Estimate
2,0003,000
JUMP TO LOT
363
Vigny, Alfred de
LES DESTINÉES. POËMES PHILOSOPHIQUES. PARIS, MICHEL LÉVY, 1864. IN-8, DEMI-VEAU ROUGE, DOS ORNÉ, COUVERTURE ET DOS (DEVAUCHELLE).
Estimate
2,0003,000
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

Bibliothèque Romantique R. & B. L.

|
Paris

Vigny, Alfred de
LES DESTINÉES. POËMES PHILOSOPHIQUES. PARIS, MICHEL LÉVY, 1864. IN-8, DEMI-VEAU ROUGE, DOS ORNÉ, COUVERTURE ET DOS (DEVAUCHELLE).
Édition originale, posthume, ornée d’un portrait de l’auteur d’après une photographie d’Adam Salomon, tiré sur chine collé.

Les 11 poèmes qui composent ce recueil forment une véritable épopée de l’esprit humain (cf. En français dans le texte, n°287). Parmi ceux-ci se trouvent La Mort du loup, l’un des beaux poèmes de l’auteur, et les quatre pièces suivantes, qui sont inédites : Les Destinées, Les Oracles, Wanda, et L’Esprit pur.

PRÉCIEUX EXEMPLAIRE DE SAINTE-BEUVE, avec cet envoi signé de Louis Ratsibonne, exécuteur testamentaire de Vigny, sur le haut de la couverture :

A Monsieur Sainte-Beuve

hommage de l'éditeur

Louis Ratisbonne

Louis Ratisbonne, né à Strasbourg en 1827 et mort à Paris en 1900, journaliste aux Débats, bibliothécaire à Fontainebleau puis au sénat, auteur dramatique, fut l’exécuteur testamentaire d’Alfred de Vigny. C’est lui, quatre mois après la mort de Vigny, qui prépara et publia Les Destinées.

L’exemplaire porte de nombreux passages et paraphes au crayon de la main de Sainte-Beuve. Les passages ou les vers retenus lui ont certainement été utiles par la suite pour la rédaction de son article sur Les Destinées dans les Nouveaux lundis (t. VI, 1883, pp. 440-451), recueil qu’il encensera au même titre que son auteur : Il est un feu sacré d’une nature particulière qui, chez quelques mortels privilégiés, accompagne et rehausse l’étincelle commune de la vie. [...] Il en très-peu que le feu divin illumine durant toute une longue carrière [...]. M. de Vigny a été de ceux-là, et lui aussi, il a eu le droit de dire à certain jour et de se répéter à son heure dernière : « J’ai frappé les astres du front. » (pp. 450-451).

De la bibliothèque Fernand Vandérem.


Read Condition Report Read Condition Report

Bibliothèque Romantique R. & B. L.

|
Paris