246
246
Joubert, Joseph
RECUEIL DE PENSÉES. PARIS, IMPRIMERIE LE NORMANT, 1838. IN-8, DEMI-VEAU BLEU GLACÉ, DOS LISSE ORNÉ EN LONG DE FERS ROCAILLE, TRANCHES MOUCHETÉES (RELIURE DE L’ÉPOQUE).
Estimate
2,0003,000
LOT SOLD. 4,000 EUR
JUMP TO LOT
246
Joubert, Joseph
RECUEIL DE PENSÉES. PARIS, IMPRIMERIE LE NORMANT, 1838. IN-8, DEMI-VEAU BLEU GLACÉ, DOS LISSE ORNÉ EN LONG DE FERS ROCAILLE, TRANCHES MOUCHETÉES (RELIURE DE L’ÉPOQUE).
Estimate
2,0003,000
LOT SOLD. 4,000 EUR
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

Bibliothèque Romantique R. & B. L.

|
Paris

Joubert, Joseph
RECUEIL DE PENSÉES. PARIS, IMPRIMERIE LE NORMANT, 1838. IN-8, DEMI-VEAU BLEU GLACÉ, DOS LISSE ORNÉ EN LONG DE FERS ROCAILLE, TRANCHES MOUCHETÉES (RELIURE DE L’ÉPOQUE).
Édition originale, publiée par Chateaubriand et tirée à un petit nombre d’exemplaires, une cinquantaine dit-on. Plusieurs de ces pensées n’ont pas été réimprimées dans les éditions suivantes.

Joseph Joubert (1754-1824) fut l’amant d’Agnès Restif de La Bretonne et comptait parmi ses amis sébastien Mercier. Il devint en 1808 inspecteur général de l’Université et s’intéressa aux questions pédagogiques.

Dans la journée qui suivit sa mort, le 3 mai 1824, son ami Chateaubriand écrivit à son frère Arnaud : « Je ne me consolerai jamais ! » Chateaubriand lui est demeuré fidèle et en publiant, en 1838, le recueil des Pensées, il a placé d’emblée Joubert dans la lignée des moralistes français et lui a procuré une célébrité qu’il n’avait pas recherchée (cf. J. Joubert, catalogue de l’exposition, Bibliothèque nationale, 1954).

Très jolie reliure de l’époque.


Read Condition Report Read Condition Report

Bibliothèque Romantique R. & B. L.

|
Paris