60
60
Jacques Majorelle
FEMMES ET ENFANT DANS UNE VÉGÉTATION LUXURIANTE 
JACQUES MAJORELLE ; WOMEN AND CHILD IN A LUXURIANT VEGETATION ; SIGNED LOWER RIGHT ; PASTEL HEIGHTENED WITH GOUACHE AND SILVER ON BLACK PAPER
Estimate
80,000120,000
JUMP TO LOT
60
Jacques Majorelle
FEMMES ET ENFANT DANS UNE VÉGÉTATION LUXURIANTE 
JACQUES MAJORELLE ; WOMEN AND CHILD IN A LUXURIANT VEGETATION ; SIGNED LOWER RIGHT ; PASTEL HEIGHTENED WITH GOUACHE AND SILVER ON BLACK PAPER
Estimate
80,000120,000
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

Regards sur l'Orient: Orientalist Paintings and Sculptures - Islamic Art

|
Paris

Jacques Majorelle
NANCY 1886 - 1962 PARIS
FEMMES ET ENFANT DANS UNE VÉGÉTATION LUXURIANTE 
JACQUES MAJORELLE ; WOMEN AND CHILD IN A LUXURIANT VEGETATION ; SIGNED LOWER RIGHT ; PASTEL HEIGHTENED WITH GOUACHE AND SILVER ON BLACK PAPER
Signé en bas à droite J Majorelle
Pastel avec rehauts de gouache et d'argent sur papier noir
65 x 54 cm ; 25 2/3 by 21 1/4 in
Read Condition Report Read Condition Report

Le tableau est accompagné d'un certificat d'authenticité de Félix Marcilhac.

Provenance

Selon la tradition familiale, acquis par la tante des anciens propriétaires directement à l'artiste au Maroc.

Catalogue Note

Femmes et enfant dans une végétation luxuriante date de la dernière grande période artistique de Majorelle qui, à partir de 1946, effectue plusieurs voyages en Afrique noire, qui lui inspireront un grand nombre d'oeuvres représentant la vie quotidienne, les fêtes et les rituels d'Afrique noire.

Ici, les personnages sont plongés dans une lumière bleutée de lune, et une végétation exotique foisonnante les entoure: « des bleus de nuit, des verts glauques ou transparents, la chair dure des personnages cuivrés, les larges feuilles de bananiers ou la forme bizarre des plantes tropicales, réalisent une atmosphère enivrante où l'on croit respirer l'humide et pénétrante chaleur des forêts équatoriales » Jean Ollivier, « L'exposition Jacques Majorelle à la galerie Derche », Le petit Marocain, Casablanca, 13 février 1939.

Dans cette gouache, Majorelle met l'accent sur certains détails au moyen de rehauts d'argent qui donnent des reflets métalliques aux modèles à la peau sombre et aux palmes qui les entourent, conférant au tableau un caractère étrange et aux corps semi-nus une grande présence.

Regards sur l'Orient: Orientalist Paintings and Sculptures - Islamic Art

|
Paris