46
46
Edwin Lord Weeks
SCÈNE DE MARCHÉ À GWALIOR (INDE)
EDWIN LORD WEEKS ; MARKET SCENE IN GWALIOR (INDIA) ; SIGNED AND LOCATED GWALIOR LOWER RIGHT ; OIL ON CARDBOARD
Estimate
4,0006,000
LOT SOLD. 7,500 EUR
JUMP TO LOT
46
Edwin Lord Weeks
SCÈNE DE MARCHÉ À GWALIOR (INDE)
EDWIN LORD WEEKS ; MARKET SCENE IN GWALIOR (INDIA) ; SIGNED AND LOCATED GWALIOR LOWER RIGHT ; OIL ON CARDBOARD
Estimate
4,0006,000
LOT SOLD. 7,500 EUR
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

Regards sur l'Orient: Orientalist Paintings and Sculptures - Islamic Art

|
Paris

Edwin Lord Weeks
BOSTON 1849 - 1903 PARIS, ECOLE AMÉRICAINE
SCÈNE DE MARCHÉ À GWALIOR (INDE)
EDWIN LORD WEEKS ; MARKET SCENE IN GWALIOR (INDIA) ; SIGNED AND LOCATED GWALIOR LOWER RIGHT ; OIL ON CARDBOARD
Signé et situé en bas à droite E.L Weeks Gwalior
Huile sur carton
26,7 x 22 cm ; 10 1/2 by 8 2/3 in
Read Condition Report Read Condition Report

Nous remercions le professeur Ellen K. Morris qui nous a communiqué cette notice et qui a confirmé l'authenticité du tableau sur la base de photographies. Le tableau sera inclus dans le catalogue raisonné qu'elle prépare actuellement.

Catalogue Note

Scène de Marché à Gwalior, Inde,  est un excellent exemple de la méthode artistique de Lord Edwin Weeks.  Il peignait « sur le motif » des  esquisses  à partir desquelles il exécutait ultérieurement des œuvres de plus grand format agrémentées de nombreux détails. Weeks avait pour habitude de garder la mémoire du lieu qu'il avait peint en situant l'œuvre, comme on peut le constater sur notre esquisse.

 

Comme l'artiste nous l'a expliqué dans son fameux  livre de voyage, « De la Mer Noire vers la Perse et l'Inde » (1895), il se levait tôt le matin, prenait son tabouret, un panneau ou une toile de petit format et sa  boîte de couleurs. Il partait errer dans les quartiers d'une ville jusqu'à ce qu'il trouve le lieu idéal, dans une rue ou devant un beau monument. Il exécutait alors une esquisse à l'huile en quelques heures, avant que la chaleur ne devienne trop oppressante. Bien qu'il fût très matinal, les passants ne manquaient pas de venir admirer son travail !

 

Dans notre esquisse, peinte dans la petite ville de Gwalior, située à environ 300 km de Delhi, l'artiste montre un groupe de boutiques au coin d'une rue, faites d'un plancher de bois surélevé et soutenu par des colonnes de pierres , système permettant à la brise de circuler d'une échoppe à l'autre. Weeks a mis l'accent sur les bibelots colorés suspendus à l'angle de la boutique et sur les tissus et turbans blancs qui pendent entre les fines colonnes soutenant l'auvent et son parapet, au dessus duquel on aperçoit une vaste terrasse arborée aux fenêtres grandes ouvertes.

 

Ces petites esquisses permettaient à Weeks de mémoriser tout ce qu'il voyait : la structure typique d'une ville indienne, les badauds s'attroupant autour d'une grande variété d'échoppes, les auvents de toile protégeant les vendeurs de la canicule grandissante, les hommes debout ou accroupis sur des nattes, coiffés de  turbans  multicolores (les turbans rouges et oranges indiquant qu'ils sont originaires de la province de Gwalior, dans le Madyha Pradesh).

 

Dans notre étude, Weeks a lutté pour rendre fidèlement les divers tons roses, notamment celui des murs de la maison surplombant les boutiques, et celui,  plus foncé, des draperies en contrebas, qui contraste avec les bruns des échoppes. Il réussit à donner à l'ensemble une tonalité rose sable très harmonieuse. Weeks a toujours accordé beaucoup d'importance à la couleur, il était d'ailleurs considéré à la fois comme un « coloriste » et un « réaliste » parmi les grands peintres orientalistes de son époque.

 

Regards sur l'Orient: Orientalist Paintings and Sculptures - Islamic Art

|
Paris