267
267
Albert Uderzo (né en 1927) Asterix, La grande traversée
Estimate
145,000155,000
LOT SOLD. 243,000 EUR
JUMP TO LOT
267
Albert Uderzo (né en 1927) Asterix, La grande traversée
Estimate
145,000155,000
LOT SOLD. 243,000 EUR
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

Bande Dessinée

|
Paris

Albert Uderzo (né en 1927) Asterix, La grande traversée
Planche 13

(Dargaud - 1975)

Toute la magie du trait d’Uderzo apparaît dans cette planche de La grande traversée, l’album où Astérix et Obélix se la jouent Christophe Colomb. C’est en observant de près la vivacité de ce dessin que l’on mesure à quel point le talent du dessinateur a fait le succès de la série autant que celui du scénariste. Cette mer dans laquelle barbotent les héros ne paraît-elle pas vivante ? N’a-t-on pas l’impression d’entendre le bruit des vagues en regardant cette planche ? Voire, ne ressent-on pas un poil de mal de mer ? Uderzo est sans conteste avec Franquin l’auteur de bande dessinée franco-belge qui a su le mieux transmettre par la plume la notion de mouvement et les situations comiques. Metteur en scène exceptionnel, son découpage est toujours au service de la narration et du rire. Il suffit d’observer les mimiques mais aussi toute la gestuelle d’Obélix, dès qu’il sort de l’eau. Même le lettrage d’Astérix contribue à accentuer les effets humoristiques, Uderzo y est très attentif et le prouve ici tant dans son «Youyou ! Les copains… » que dans le fameux cri du « glouglou », l’animal qui va remplacer le sanglier en tant qu’aliment de base d’Obélix durant tout ce voyage, et qui servira parallèlement d’auxiliaire à une série de gags. Une très belle planche, qui possède à la fois des éléments drôles et poétiques, une véritable grâce, et les trois principaux personnages : Astérix, Obélix et Idéfix. On notera qu’elle se termine par un vrai cliffhanger destiné à donner envie au lecteur de tourner la page.


signée
encre de Chine sur papier
43 x 53 cm
Read Condition Report Read Condition Report

Bande Dessinée

|
Paris