66
66
Pendentif, Edo, Royaume du Benin, Nigeria
EDO PENDANT, KINGDOM OF BENIN, NIGERIA
前往
66
Pendentif, Edo, Royaume du Benin, Nigeria
EDO PENDANT, KINGDOM OF BENIN, NIGERIA
前往

拍品詳情

非洲及大洋洲藝術

|
巴黎

Pendentif, Edo, Royaume du Benin, Nigeria
EDO PENDANT, KINGDOM OF BENIN, NIGERIA

來源

Collection Julius Carlebach (1909-1964), New York
Collection privée, New York
Sotheby's, New York, 9 novembre 1993, n° 85
Collection privée européenne

Deux numéros d'inventaire au dos : "AF2071" et "L52/3/67"

相關資料

L’iconographie de ce pendentif Edo est aisément identifiable. Il représente la « triade de soutien qui concrétise l’idéal edo de la royauté. L’Oba est au centre […] la grande perle de la royauté, signe de la légitimité de son pouvoir, s’étale sur sa poitrine, au croisement de deux rangs de perles. Toutefois, même le plus puissant des souverains de Benin d’ordonnance divine ne peut pas régner seul. […] L’indispensable soutien de la population Edo est incarné par deux officiels appelés Enobore » (Plankensteiner, Bénin. Cinq siècles d’art royal, 2007, p. 393). L’Oba porte les insignes réservés à son haut rang : collier odigba  en perles de corail dont les rangs s'élèvent jusqu'au menton, bracelets et chevillières perlés, ceinture au pan ouvragé et jupe brodée à plusieurs épaisseurs.

D’ivoire ou de métal, ces pendentifs étaient portés à la taille par l’Oba et certains officiels, afin de proclamer la force physique et psychique de leur propriétaire : aux petits anneaux latéraux étaient suspendus des grelots qui tintinnabulaient lors des processions officielles. Par son iconographie, la finesse des traits et des ornements et la qualité de la fonte, ce pendentif s’apparente étroitement à celui conservé au Museum für Völkerkunde de Vienne (inv. n° 98.161) et à celui de l’ancienne collection Karl-Ferdinand Schaedler (Sotheby’s, New York, 7 mai 2016, n° 13).

非洲及大洋洲藝術

|
巴黎