61
61
[BERLIOZ, Hector] — Alfred de VIGNY
LETTRE AUTOGRAPHE SIGNÉE À HECTOR BERLIOZ, DATÉE 20 AVRIL 1861.
前往
61
[BERLIOZ, Hector] — Alfred de VIGNY
LETTRE AUTOGRAPHE SIGNÉE À HECTOR BERLIOZ, DATÉE 20 AVRIL 1861.
前往

拍品詳情

Bibliothèque R. et B. L. Autographes et Manuscrits XIXe et XXe Siècles

|
巴黎

[BERLIOZ, Hector] — Alfred de VIGNY
LETTRE AUTOGRAPHE SIGNÉE À HECTOR BERLIOZ, DATÉE 20 AVRIL 1861.
3 pages in-8 (207 x 132 mm), sous chemise demi-maroquin noir moderne.

Magnifique et importante lettre sur Les Troyens, entièrement inédite, réunissant deux des plus grands noms du romantisme.

C’est en septembre 1833 que Berlioz et Vigny se lient d’amitié. En mai 1834, Berlioz écrit à Liszt : “de Vigny viendra-t-il ? Il a quelque chose de doux et d’affectueux dans l’esprit qui me charme toujours, mais qui me serait nécessaire aujourd’hui”. Berlioz et Vigny avaient eu un projet de collaboration qui ne vit jamais le jour.

Les Troyens seront représentés pour la première fois en 1863, sans succès. Berlioz, auteur de la musique et des textes, invite Vigny à une lecture privée de son livret.

Hélas, Vigny ne peut accepter cette gracieuse invitation reçue le matin même : je n’ai pas le temps d’ajourner moi-même, quelques personnes invitées chez moi pour ce soir depuis huit jours. Il ajoute ces lignes étonnantes : La première fois que je composerai la musique d’un Opéra soyez bien sûr que je m’enfermerai avec vous un matin pour en deviser à loisir, considérant que le Duo en toute chose est la perfection même pour l’échange des idées et des sentiments. Lorsqu’il se trouve trois personnes réunies, je trouve l’assemblée trop tumultueuse. Mais, j’aurais bien aimé entendre parler vos Troyens en beaux vers avant le soir où ils passeront en belle musique. Mais il était écrit que cela ne me serait pas donné encore comme consolation de bien des ennuis.

Traces de pliures.


參閱狀況報告 參閱狀況報告

Bibliothèque R. et B. L. Autographes et Manuscrits XIXe et XXe Siècles

|
巴黎