86
86
Cendrars, Blaise
LES HOMMES NOUVEAUX. REVUE LIBRE (FRANCO-ALLEMANDE). PARIS, ÉDITION DES HOMMES NOUVEAUX, SÉRIE III, N° 1, OCTOBRE 1912.
前往
86
Cendrars, Blaise
LES HOMMES NOUVEAUX. REVUE LIBRE (FRANCO-ALLEMANDE). PARIS, ÉDITION DES HOMMES NOUVEAUX, SÉRIE III, N° 1, OCTOBRE 1912.
前往

拍品詳情

Livres et Manuscrits

|
巴黎

Cendrars, Blaise
LES HOMMES NOUVEAUX. REVUE LIBRE (FRANCO-ALLEMANDE). PARIS, ÉDITION DES HOMMES NOUVEAUX, SÉRIE III, N° 1, OCTOBRE 1912.
Fascicule in-8 (205 x 167 mm). En feuilles, couverture mauve imprimée, titre en caractères gothiques.
Manque aux coins de la couverture, dos consolidé au scotch avec manques, deux ff. du "À paraître" restaurés au scotch.

Très rare, introuvable et fragile.

Seul numéro paru sous ce titre. Sous le titre Neue Menschen, l'anarchiste hongrois Emil Szittya fit paraître à Paris la première série de cette revue durant l’hiver 1910-1911, mais il dut abandonner faute de fonds, il tenta d’en publier une seconde série à Vienne et Munich en 1911. Finalement, la revue est relancée à Paris sous le titre Les Hommes nouveaux : "Nous n’avions pas un sou", raconte Szittya, "[...] Et pour le troisième numéro, nous nous mîmes à la recherche d’un nouvel idéaliste. Cendrars se passionnait pour notre entreprise et il fit de notre revue une entreprise purement littéraire" (cité par M. Cendrars, p. 267). Car ce n’est pas pour servir les idées politiques des anarchistes que Cendrars participa à la revue, c’est pour se servir lui-même, faire connaître son nom et sa poésie.

Les premières publications connues de Frédéric Sauser, dont la toute première sous son nom de plume "Blaise Cendrars". Ce numéro contient 4 textes de Frédéric Sauser, signés de 3 pseudonymes différents :
- Blaise Cendrars, La Corne d'abondance, p. 3. Poème dédié à Félah [sic, pour Féla Poznanska], qu'il épousera en 1914 ;
- Blaise Cendrars, Séquences, p. 11 ;
- Jack Lee, Anarchismus und Schönheit, p. 12-16. Le choix de ce pseudonyme fait penser à Dan Yack, que l’on a pu voir comme l’image du poète. Notons que si Szittya est l’anarchiste de la bande, c’est Cendrars qui signe le seul texte anarchiste du numéro.
- Diogène, Le Tonneau, p. 16.
Aux textes de Cendrars s'ajoutent un texte d’Emil Szit[t]ya sur Dostoïevski et un de Marius Hanot sur Suarès.

2 bois hors texte de Maurice Nalewo, "le peintre unique des hommes nouveaux" comme le surnommait Apollinaire (l’un non signé).

Le tirage, inconnu, a été fait à très petit nombre.

Complet du rare "À paraître" des Éditions des Hommes nouveaux, 2 f. sur papier jaune, annonçant "Les Pâques" dans le premier numéro hors-série. Le prospectus ajoute que la maison d’édition est "ouverte aux JEUNES".

Référence : M. Cendrars, Blaise Cendrars, la Vie, le Verbe, l’Écriture, Denoël, 1993.


參閱狀況報告 參閱狀況報告

Livres et Manuscrits

|
巴黎