51
前往
前往

拍品詳情

Livres et Manuscrits

|
巴黎

Signac, Paul
VOYAGE EN ITALIE. NOTES AUTOGRAPHES AVEC 18 DESSINS ET CROQUIS. [1890].
20 p. in-4 (260 x 205 mm) et 9 p. in-8 (175 x 105 mm), à l’encre ou au crayon.

Important ensemble de notes illustrées, prises lors de son voyage en Italie au début de l’année 1890.

Visitant églises et musées, Signac, alors âgé de 27 ans, étudie les tableaux et les fresques des grands peintres de la Renaissance italienne, tels que Le Pérugin, Raphaël, Cimabue, Gozzoli, Taddeo di Bartolo ou Masaccio. Il reproduit pour mémoire certaines de ces œuvres, dans leur ensemble ou par un détail, en indiquant les couleurs, les effets de "pointillés", admirant plus particulièrement Le Pérugin, regrettant que certaines peintures aient été trop retouchées avec des "peintures de guignol". Ce sont principalement les fresques à Pérouse et à Spello qu'il étudie ici et qui le conduisent à de brèves conclusions :
"Rester dans l’harmonie arrêtée est préférable plutôt que d’enregistrer des éléments contraires.
Jamais trop simple.
Nulle imitation, mais affirmation de ce qu’on veut.
Achever : c’est équilibrer, simplifier et non introduire des petits détails inutiles".

S'il se montre attentif à la lumière et aux paysages qu’il traverse, dessinant notamment une partie des façades de la Piazza del Campo à Sienne, Signac note aussi des pensées morales ou philosophiques : "On ne reste jeune qu’à condition que l’âme ne se repose pas", "Ne pas décrire son bonheur ce serait l’affaiblir", "Pour être heureux quand on a un cœur il faut cacher sa vie", "Le seul courage qu’on puisse avoir vis-à-vis d’une femme c’est de moins l’aimer".
Le dernier feuillet présente des noms et des adresses italiennes, ainsi qu’une liste de lieux et d’itinéraires, celle-ci biffée et apostillée "Bon", puisque de retour de voyage, Signac reprenait ses croquis et ses notes afin d’alimenter son travail en atelier.

Précieux témoignage de la formation artistique de Signac.


參閱狀況報告 參閱狀況報告

Livres et Manuscrits

|
巴黎