25
前往
前往

拍品詳情

Livres et Manuscrits

|
巴黎

Baudelaire, Charles
LETTRE AUTOGRAPHE SIGNÉE À ARMAND DU MESNIL. [9 FÉVRIER 1861].
2 p. in-8 (208 x 135 mm), à en-tête de la Revue contemporaine, sur un bifeuillet, à la suite d’une lettre qu’Alphonse de Calonne lui a adressée le 8 février. Signée "Ch. Baudelaire". Traces de pliures.

Baudelaire souhaite rembourser une dette à l'aide de ses manuscrits.

Alphonse de Calonne, fondateur de la Revue contemporaine, lui ayant demandé de le rembourser rapidement, Baudelaire sollicite une avance auprès d'Armand du Mesnil (1819-1903), ami de jeunesse de Banville et de Fromentin, en lui envoyant le "paquet d'absurdités" que constitue selon lui la lettre de Calonne. Le poète, qui doit 1 300 et quelques francs, se dit "las d'une dictature littéraire absurde", et liste les manuscrits qu’il propose à son ami : "Constantin G[uys], – et généralement les peintres de mœurs", "Les Peintres philosophes", "Le Dandysme dans les lettres" et "Poèmes nocturnes". Il mentionne la longueur de chacune de ces pièces : 6 feuilles pour l’ensemble des trois premières, la dernière d’une "longueur indéfinie".

Poèmes nocturnes est le titre envisagé par Baudelaire pour le Spleen de Paris (Petits Poèmes en prose) où il revendique l'influence du poème en prose Gaspard de la nuit (1842) d'Aloysius Bertrand. Quant à L'Art philosophique et l'essai sur le dandysme, ils resteront inachevés. Il attend la réponse "avec inquiétude", et dans un cri de détresse, il termine par un "sauvez-moi".

Provenance : Armand Godoy (Pléiade, II, note p. 713).

Référence : Correspondance, Pléiade, II, p. 128-129.

Mon cher ami,
Je veux vous rendre juge de ce paquet d'absurdités. Le mot obligé est surtout joli.
J'attendais ce soir 9 votre réponse avec inquiétude, - et je n'ai trouvé que chez moi cette lettre.
Permettez-moi de résumer :
Baudelaire doit à M. de Calonne 1300 et quelques francs sous forme de billets que M. Baudelaire fait renouveler et dont il paye les escomptes et les frais divers. Il est de plus las d'une dictature littéraire absurde. Il demande à être délivré moyennant 650 francs ce mois-ci et 650 le mois prochain. Tout sera remboursé en manuscrits dont les titres suivants :
1 – M. Constantin G, - et généralement les peintres de mœurs
2 – Les peintres Philosophes, ou l'art enseignant
3 – Le Dandysme dans les lettres…
4- Poèmes nocturnes (essais de poésie lyrique en prose, dans le genre de Gaspard de la Nuit)
Montrez cette note et sauvez-moi.
Tout à vous
Plus des vers. Ils sont prêts.


參閱狀況報告 參閱狀況報告

Livres et Manuscrits

|
巴黎