152

拍品詳情

Livres et Manuscrits

|
巴黎

Matisse, Henri
JAZZ. PARIS, TÉRIADE, 1947.
In-folio (418 x 332 mm). Maroquin orange, dos lisse orné du titre mosaïqué en long de maroquin blanc, doublure et gardes de daim bleu marine encadrées d'un listel de maroquin blanc, tranches dorées sur témoins, couverture et dos, chemise de maroquin orange à bandes ornée du titre mosaïqué de maroquin blanc, étui bordé (J.P. Miguet). Monté sur onglets.

20 planches, dont 15 sur double page exécutées au pochoir d'après les collages et découpages de Matisse.

Tirage à 270 exemplaires sur Arches, signés par l'artiste (n° 93).

Un des plus beaux livres illustrés modernes, véritable icône du XXe siècle.

Cet ouvrage commencé en 1943 ne sera terminé qu'en septembre 1947 et connaîtra alors le succès que l'on sait. Tériade voulait en faire un "monument dans l'édition moderne". Henri Matisse y est à la fois auteur et illustrateur.

"Jazz, livre qui marque une étape fondamentale dans la carrière de Matisse et dans l'art de notre siècle, fut publié en 1947. Tériade avait deviné les potentialités énormes de cette nouvelle technique du papier découpé, surtout après la réalisation par Matisse de la couverture du numéro 8 de Verve. C'est ainsi que l'éditeur lui demanda de créer un livre entier de papiers collés. Matisse refusa, mais deux ans plus tard il fit venir Tériade à Nice, dans son appartement de l'Hôtel Régina, pour lui montrer deux planches et le projet pour la couverture du numéro 13 [de la revue Verve]. Matisse écrivit : "Dessiner avec des ciseaux. Découper à vif dans la couleur me rappelle la taille direct des sculpteurs. Ce livre a été conçu dans cet esprit" [...] La création des vingt planches de Jazz s'échelonne de 1943 à 1944. Le texte fut écrit à la main en 1946. Pendant toutes ces années, Tériade essaya de trouver le moyen de reproduire fidèlement les couleurs de Matisse. L'entreprise se révéla très difficile ; plusieurs tentatives, entre autres celle qui mettait en œuvre la lithographie, se révélèrent vaines. Finalement, la décision fut prise d'utiliser la technique du pochoir, 'd'après les collages et sur les découpages d'Henri Matisse', en utilisant les mêmes couleurs (les gouaches de Linel) que l'artiste avait employées" (Casimiro Di Crescenzo, in Tériade éditeur, centenaire).

Le succès de ces images, amplement répandues par les reproductions de toutes sortes, a pour origine l'intensité des couleurs et leur contraste brillant entretenus par une impression au pochoir d'une qualité irréprochable. 

À la réussite artistique de Matisse, s'associe la réussite technique de Tériade auquel le peintre rendit hommage.

Dans une sobre reliure de Miguet.

"Peindre et dessiner ne font qu'un. Je choisis ma quantité de surface colorée et je la rends conforme à mon sentiment du dessin comme le sculpteur pétrit la glaise" (Matisse).

Provenance : R. et B.L. (ex-libris).

Référence : Duthuit, Henri Matisse, les ouvrages illustrés, n° 22. - Antoine Coron, 50 livres illustrés depuis 1947, 2. -- Tériade éditeur, centenaire, Bouquinerie de l'Institut, 1997.


參閱狀況報告 參閱狀況報告

Livres et Manuscrits

|
巴黎