43
43
Masque, Lega, République Démocratique du Congo
LEGA MASK, DEMOCRATIC REPUBLIC OF THE CONGO
前往
43
Masque, Lega, République Démocratique du Congo
LEGA MASK, DEMOCRATIC REPUBLIC OF THE CONGO
前往

拍品詳情

馬索·里維埃收藏

|
巴黎

Masque, Lega, République Démocratique du Congo
LEGA MASK, DEMOCRATIC REPUBLIC OF THE CONGO

來源

Pierre Dartevelle, Bruxelles
Collection Marceau Rivière, Paris, acquis ca. 1989 

展覽

Paris, Ecole Supérieure Internationale d'Art et de Gestion, Art Africain, 23 avril - 3 mai 1991
Le Mans, Carré Plantagenêt, musée d'archéologie et d'histoire, Masques d'Afrique, 12 mai - 29 août 2010

出版

Lehuard, "L'E.S.I.A.G. et L'Art nègre, ou : quand l'art nègre va à l'école", Arts d'Afrique Noire, Eté 1991, n° 78, p. 29
Rivière et Lehuard, Art Africain, 1991, n° 48
Joubert et Rivière, Masques d'Afrique, 2010, p. 83 et 93, n° 77

相關資料

Comme l’ensemble de la production artistique des Lega, le masque de la Collection Marceau Rivière relève de l’institution du Bwami. Symbole de l’unité des Lega, elle est garante du pouvoir moral, politique et juridique. Son organisation, strictement hiérarchisée, comprend un ensemble de grades dont l’accès, recourant à des rites initiatiques de plus en plus complexes, repose sur les qualités du postulant et le consensus de la communauté. Propriété individuelle ou collective propre à chaque grade, les œuvres d’art masengo, ont pour rôle de transmettre l’éthique de l’association du Bwami

Au sein du corpus des masengo, les grands masques en bois blanchis au kaolin – appelés idimu ou muminia – sont particulièrement rares et appartiennent, non pas à des individus, mais à « une collectivité d’initiés unis par des liens de parenté et de territorialité » (Biebuyck, La Sculpture des Lega, 1994, p. 53). Également liés aux ancêtres, et plus spécifiquement au fondateur du groupe, ils interviennent dans des rites initiatiques de plusieurs grades - notamment exposés sur une petite claie pala, entourés de masquettes ; « ils sont considérés comme des ‘mères‘, la source vitale et les protecteurs des plus petits [masquettes] » (Biebuyck, Lega. Ethique et beauté au cœur de l’Afrique, 2002, p. 100). Ces masques sont ainsi non seulement des emblèmes de rang, mais les signes visibles les plus concrets des liens unissant les ancêtres aux nouveaux initiés.

Symbolisant l’apogée des concepts d’éthique et de beauté en pays Lega, ce masque s’impose au sein de son corpus tant par l’impact de son volume remarquable que par l'archaïque prégnance du visage blanchi au kaolin. Les contrastes entre les surfaces planes recouvertes de kaolin et les arrêtes à patine brune, accentuent la densité visuelle de la face exprimant la force et la sensibilité des joyaux de l'art Lega.  

This mask from the Marceau Rivière collection, as with all Lega artistic production, belongs to the institution of Bwami society. A symbol of the unity of the Lega, the Bwami institution is the guarantor of moral, political and legal power. Its strictly hierarchical organisation includes multiple ranks whose access, through increasingly complex initiation rites, is based on the qualities of the applicant and the consensus of the community. Individual or collective property specific to each rank, masengo works of art are intended to transmit the ethics of the Bwami association.

Within the masengo corpus, large wooden masks bleached with kaolin - called idimu or muminia - are particularly rare and belong not to individuals, but to "a community of initiates united by ties of kinship and territoriality" (Biebuyck, La Sculpture des Lega, 1994, p. 53). Related to the ancestors, and more specifically to the founder of the group, they participate in initiation rites of several ranks - notably exposed on a small pala tray, surrounded by smaller masks. "They are considered as "mothers", the vital source and protectors of the smallest [masks]" (Biebuyck, Lega. Ethique et beauté au cœur de l’Afrique, 2002, p. 100). These large masks are not just emblems of rank, but they are also the most concrete visible signs of the links between the ancestors and the new initiates.

Symbolising the culmination of the concepts of ethics and beauty in the Lega country, this mask stands out within its corpus both for the impact of its remarkable volume and by the archaic nature of the face, bleached with kaolin. The contrast between the flat surfaces covered with kaolin and the brown patina edges accentuate the visual density of the face, expressing the strength and sensitivity of this jewel of Lega art.   

馬索·里維埃收藏

|
巴黎