61
61
Cros, Charles
RÊVERIE. POÈME AUTOGRAPHE SIGNÉ (RATURES ET CORRECTIONS), S. D. [1886].
前往
61
Cros, Charles
RÊVERIE. POÈME AUTOGRAPHE SIGNÉ (RATURES ET CORRECTIONS), S. D. [1886].
前往

拍品詳情

R. & B. L. 藏書閣珍藏第七部分 十九世紀下半葉(1840–1898年)善本——初版-評論-親筆簽名信及手稿

|
巴黎

Cros, Charles
RÊVERIE. POÈME AUTOGRAPHE SIGNÉ (RATURES ET CORRECTIONS), S. D. [1886].
Une page in-8 (208 x 135 mm) sur papier quadrillé, sous chemise demi-maroquin noir moderne.

Précieux manuscrit d’un poème de Collier de griffes.

Intitulé Hiéroglyphe, ce poème a d’abord paru dans Le Scapin (15 février 1886), avant d’être repris en 1908 dans le recueil posthume Le Collier de griffes.

Le Scapin est considéré comme le premier journal décadent : « Notre programme à nous, c’est l’anarchie littéraire… Place donc à ceux qui vibrent, place à l’hystérie, place à la névrose ! ».

« Ce petit poème est d’une composition savante. Les rimes, dépaysées en quelque sorte, n’y ont qu’un écho assourdi. Trois vers séparent les rimes en let et les rimes en ambre. En outre, la répétition, dans un ordre chaque fois différent, des mots l’amour, la mer, la mort, charge le poème de rimes intérieures et d’allitérations qui le rendent plus troublant […] Enfin le dernier vers traduit sous une forme plus nerveuse l’idée qui s’exprimait déjà dans un poème des Fleurs du Mal Hymne à la beauté ». (œuvres complètes, Pléiade, p. 1149). Les auteurs de la Pléiade, Louis Forestier et Pierre-Olivier Walzer se demandent si ce poème n’a pas pu inspirer Paul Eluard pour le titre d’un de ses poèmes La mort, l’amour, la vie paru dans le Phénix, en 1951.

Cros-Corbière, œuvres complètes, Pléiade, p. 179 et p. 1149.

Papier fragile.


參閱狀況報告 參閱狀況報告

R. & B. L. 藏書閣珍藏第七部分 十九世紀下半葉(1840–1898年)善本——初版-評論-親筆簽名信及手稿

|
巴黎