51
51
|Corbière, Tristan] -- Croissant, Gustave
PORTRAIT DE TRISTAN CORBIÈRE. PHOTOGRAPHIE ORIGINALE (93 X 56 MM).
前往
51
|Corbière, Tristan] -- Croissant, Gustave
PORTRAIT DE TRISTAN CORBIÈRE. PHOTOGRAPHIE ORIGINALE (93 X 56 MM).
前往

拍品詳情

R. & B. L. 藏書閣珍藏第七部分 十九世紀下半葉(1840–1898年)善本——初版-評論-親筆簽名信及手稿

|
巴黎

|Corbière, Tristan] -- Croissant, Gustave
PORTRAIT DE TRISTAN CORBIÈRE. PHOTOGRAPHIE ORIGINALE (93 X 56 MM).
Tirage albuminé d’époque contrecollé sur carton (105 x 62 mm) à l’adresse de Gustave Croissant, photographe à Morlaix, [vers 1862], avec, au bas, un poème autographe de 6 vers à la mine de plomb, sous chemise demi-maroquin noir moderne.

Rarissime photographie de Corbière adolescent.

Cette photographie, exécutée dans la ville natale du poète, date probablement de 1862, à l’époque où une crise de rhumatismes articulaires aigus laissera l’adolescent (il a 17 ans) infirme à vie. Lycéen à Nantes, il ne pourra se présenter au baccalauréat, et regagnera la maison familiale, à Morlaix.

Photographie infiniment précieuse, car accompagnée d’un poème autographe de 6 vers, sorte de comptine révélatrice des sentiments qu’inspirait sa propre image à Corbière :

Aïe aïe aïe, aïe aïe aïe
Aïe aïe aïe qu’il est laid !
V’là c’que c’est
C’est bien fait
fallait pas qu’y aille (bis)
fair’ son portrait

Les portraits de Corbière sont rarissimes, probablement en raison de l’angoisse que lui causait sa propre vision. Dans un autre poème, Le Crapaud, il écrit : Ce crapaud-là c’est moi...

On connaît une autre photographie de Corbière, en uniforme de collégien, sans doute un peu antérieure (vente Jacques Guérin, VII, 20 mai 1992, n° 32 — vente Rimbaud, Verlaine, Mallarmé et leurs amis de la bibliothèque Eric et Marie-Hélène B., 15 décembre 2010, n° 5).

Poème reproduit in Œuvres complètes (éd. P.-O. Walzer), Pléiade, p. 863, sous le titre de “Sous une photographie de Corbière”.


參閱狀況報告 參閱狀況報告

R. & B. L. 藏書閣珍藏第七部分 十九世紀下半葉(1840–1898年)善本——初版-評論-親筆簽名信及手稿

|
巴黎