286
286
Verlaine, Paul
À M[ADEMOISE]LLE ? POÈME AUTOGRAPHE.
前往
286
Verlaine, Paul
À M[ADEMOISE]LLE ? POÈME AUTOGRAPHE.
前往

拍品詳情

R. & B. L. 藏書閣珍藏第七部分 十九世紀下半葉(1840–1898年)善本——初版-評論-親筆簽名信及手稿

|
巴黎

Verlaine, Paul
À M[ADEMOISE]LLE ? POÈME AUTOGRAPHE.
1 page in-8 (200 x 114 mm), à l’encre brune sur papier vergé, sous chemise demi-maroquin noir moderne.

D’abord publié dans La Cravache (27 décembre 1888) sous le titre Vers, puis repris en 1889 dans Parallèlement, ce beau poème de 28 vers constitue la pièce V de la série Filles, où il est intitulé A Mademoiselle ***. Le titre est une nouvelle fois ironique, puisque que la jeune femme en question est une paysanne, aux mœurs assez libres :

Rustique beauté
Qu’on a dans les coins,
Tu sens bon les foins,
La chair et l’été.

Après avoir évoqué les charmes de ce corps dépravant, et les amours aux champs de cette fille, Verlaine conclut :

Je meurs si je ments [sic],
Je les trouve heureux
Tous ces culs-terreux,
D’être tes amants.

Le poète donne en tête du poème le numéro de la pièce (V) qu’il occupera dans Parallèlement, dont le titre et la section.

Œuvres poétiques complètes, éd. Y.-G. Le Dantec et J. Borel, Pléiade, 1965, p. 494-495 ; Amour suivi de Parallèlement, éd. O. Bivort, Le Livre de Poche, 2017, p. 340-344.

Traces de pliures.


參閱狀況報告 參閱狀況報告

R. & B. L. 藏書閣珍藏第七部分 十九世紀下半葉(1840–1898年)善本——初版-評論-親筆簽名信及手稿

|
巴黎