192
192
Mistral, Frédéric
LETTRE AUTOGRAPHE SIGNÉE À UN CONFRÈRE, JULIEN TIERSOT, DE MAILLANE, 7 DÉCEMBRE 1898.
前往
192
Mistral, Frédéric
LETTRE AUTOGRAPHE SIGNÉE À UN CONFRÈRE, JULIEN TIERSOT, DE MAILLANE, 7 DÉCEMBRE 1898.
前往

拍品詳情

R. & B. L. 藏書閣珍藏第七部分 十九世紀下半葉(1840–1898年)善本——初版-評論-親筆簽名信及手稿

|
巴黎

Mistral, Frédéric
LETTRE AUTOGRAPHE SIGNÉE À UN CONFRÈRE, JULIEN TIERSOT, DE MAILLANE, 7 DÉCEMBRE 1898.
3 pages sur un bifeuillet in-8 (178 x 114 mm) à l’encre noire sur papier au filigrane Original Castle Mill, enveloppe timbrée jointe, sous chemise demi-maroquin noir moderne.

Au sujet de l’air et de l’origine de sa chanson Magali extraite du poème de Mireille.

A l’époque et au moment où je songeais à rimer une chanson d’allure populaire sur le thème provençal et rudimentaire de Magali, j’entendis un des laboureurs de mon père chanter une chanson provençale sur l’air en question, que je ne connaissais pas encore et qui me paru fot joli […] Cette chanson […] qui fait allusion à un combat de Gibraltar, me paraît par sa facture contemporaine du 1er Empire et par son dialecte des bords du Rhône, entre Arles et Avignon. Chanson et air, je ne les ai entendus que dans la bouche de ce laboureur […] et je suis convaincu que c’était le dernier détenteur du chant en question qui avait pour sujet l’arrivée du rossignol. Ce fut donc par un coup de cette providence qui protège les poètes (Deus, ecce Deus) que l’air et le rythme de Magali me furent révélés au moment psychologique. Il cite à la suite les 8 premiers vers de Magali, puis s’étend sur divers chants populaires provençaux.

Au verso de l’enveloppe, Mistral a écrit : « C’est vers 1855 que j’entendis pour la 1ère fois la chanson dont je vous parle – et le chanteur avait de 40 à 45 ans ».

Julien Tiersot a été conservateur de la bibliothèque du Conservatoire et musicologue, auteur d’un ouvrage sur la chanson populaire en France.


參閱狀況報告 參閱狀況報告

R. & B. L. 藏書閣珍藏第七部分 十九世紀下半葉(1840–1898年)善本——初版-評論-親筆簽名信及手稿

|
巴黎