159
159
Mallarmé, Stéphane
OXFORD, CAMBRIDGE. LA MUSIQUE ET LES LETTRES. PARIS, PERRIN ET CIE, 1895.
前往
159
Mallarmé, Stéphane
OXFORD, CAMBRIDGE. LA MUSIQUE ET LES LETTRES. PARIS, PERRIN ET CIE, 1895.
前往

拍品詳情

R. & B. L. 藏書閣珍藏第七部分 十九世紀下半葉(1840–1898年)善本——初版-評論-親筆簽名信及手稿

|
巴黎

Mallarmé, Stéphane
OXFORD, CAMBRIDGE. LA MUSIQUE ET LES LETTRES. PARIS, PERRIN ET CIE, 1895.
In-12, bradel cartonnage papier fantaisie à motifs floraux, initiales CB entrelacées dorées à l’angle du premier plat, dos lisse, pièce de titre brune, tête dorée, non rogné (Paul Vié).

Édition originale.

L’ouvrage contient le texte de la conférence sur l’esthétique dans la musique et les lettres prononcée par l’auteur à Oxford et Cambridge les 1er et 2 mars 1894, ainsi que le récit de son séjour en Angleterre (intitulé Déplacement avantageux).

Envoi autographe de Mallarmé :

Au très cher Bonnier,
messager et ami
ce rien
de
S.M.

Charles Bonnier (1863-1926), professeur de français à Oxford, est à l’origine de la conférence de Mallarmé. C’est lui qui servit de messager entre l’écrivain et l’historien britannique Frederick York Powell (1850-1904) : Powell, à qui j’avais fait une description enthousiaste de Mallarmé, avait eu l’idée [...] d’inviter Mallarmé à venir faire une conférence à Taylorian. En repartant pour l’Angleterre, j’emportai l’acceptation de Mallarmé. Il vint. Et j’allai avec Powell le chercher à la gare d’Oxford ; je les présentai l’un à l’autre (cf. Gilles Candar, Les Souvenirs de Charles Bonnier, 2001, p. 187).

On a monté en tête une intéressante lettre autographe de Mallarmé à Bonnier, datée du 20 mai 1895 (2 pages in-12 format carton d’invitation) ; Mallarmé accepte l’invitation de Powell et précise le sujet de son intervention :

Tous ces jours-ci la Walkyrie et le Pelléas et Mélisande de Maeterlinck et je ne sais quoi d’imprévu qui souffle dans l’air, ont retardé ma réponse. Je ne voudrais, cependant pas, tant l’offre d’hospitalité ajoutée par M. York Powell est exquise et me touche, attendre, pour vous prier de le remercier de grand cœur, que j’aie définitivement trouvé, sinon le sujet, je ne sors guère du mien ! mais l’intitulé de la conférence. Sera-ce « les Lettres et la Musique » ? [...]. Tout entre nous, en attendant, et sans un mot à personne, dites-moi amicalement s’il y a des conditions pécuniaires annexées à ce beau projet par lui-même tentant ; comment, etc. [...] je veux me mettre en état de voyager comme il sied [...].

Les initiales entrelacées sur le premier plat de la reliure sont celles de Bonnier.

Manque le faux-titre.


參閱狀況報告 參閱狀況報告

R. & B. L. 藏書閣珍藏第七部分 十九世紀下半葉(1840–1898年)善本——初版-評論-親筆簽名信及手稿

|
巴黎