121
121
[Proust, Marcel] -- Mme Catusse -- Antoine Bibesco -- Jeanne Mühfeld -- Fernand Vanderem
RARE ENSEMBLE DE 4 LETTRES ADRESSÉES À MARCEL PROUST. 1917-1921.
前往
121
[Proust, Marcel] -- Mme Catusse -- Antoine Bibesco -- Jeanne Mühfeld -- Fernand Vanderem
RARE ENSEMBLE DE 4 LETTRES ADRESSÉES À MARCEL PROUST. 1917-1921.
前往

拍品詳情

古籍與抄本

|
巴黎

[Proust, Marcel] -- Mme Catusse -- Antoine Bibesco -- Jeanne Mühfeld -- Fernand Vanderem
RARE ENSEMBLE DE 4 LETTRES ADRESSÉES À MARCEL PROUST. 1917-1921.
Inédites. Les lettres reçues par Proust ont rarement été conservées.

Bibesco, Antoine. [Fin novembre 1917]. 4 p. in-12, sur un bifeuillet à en-tête de la Légation de Roumanie à Londres (où il était attaché depuis 1904). "Merci mon cher Marcel de ton petit mot. Oui, écris à Aldous Huxley, descendant du grand Huxley et neveu de Mrs Humphrey Word : cela lui fera très plaisir. (C’est lui qui a cité Catleya). Mon Philip Sanvoy [?] est beaucoup plus que Croisset : Sanvoy n’est pas tel le directeur des variétés "Samuel" un pseudonyme : Sanvoy c’est Bagdad [?] depuis 7 siècles. Et ses oncles et pères étaient intimes du Roi Edouard. Lui l’art du jeune [mot illisible]. A très bientôt j’espère."

Catusse
, Mme. Paris, 29 novembre [1919]. 2 p. in-12. Petit deuil. Proust lui ayant appris qu’il avait déménagé rue Hamelin (cf. Kolb, XVIII, n° 276), elle s’inquiète qu’il soit épuisé et que Céleste puisse ne plus être à son service pour le soigner. Elle le rassure : "Je ne m’étais point le moins du monde lassée de m’occuper de vos affaires avec Imbert", dit-elle en faisant allusion au marchand qui entreposait les meubles hérités de sa mère. Elle explique certains montants convenus avec le marchand : "Le tout a été enlevé dès le début de la saison à un prix que je jugeais suffisant (9 000 jusqu’en avril et 1 000 jusqu’en mai) et qui est, paraît-il, dérisoire ! En une heure plus rien". Une seule lettre de Mme Catusse a été conservée (idem, XX, n° 33).

Mühlfeld
, Jeanne. [Hiver 1919 ?]. 2 p. in-4 ; monogrammé JM. Sur sa lecture d’À l’ombre des jeunes filles en fleurs, qui l’a "enivrée de plaisir passionné et ininterrompu pendant toutes les heures que j’ai consacrées à vous lire." Elle a appris que Gide et lui sont venus jusqu’à sa porte. Les lettres entre Jeanne Mühfeld (sœur de Paul Adam et de Mme Cappiello) et Proust sont inconnues.

Vanderem, Fernand. 6 mai 1921. 2 p. in-8. En réponse à un malentendu (Kolb, XX, n° 130), le critique se défend d’avoir eu le "mauvais goût de prendre acte et de souligner si grossièrement" que Proust ait pu lui "demander d’une façon même détournée un article", et corrige sa pensée. "Quant à Dominique, quant à Baudelaire, quant à Flaubert, sans ce que nous leur disons, c’est bien naturel qu’ils crient. Rien ne fait plus mal à l’erreur qu’une piqûre de vérité."

Provenance : Robert et Marthe Proust -- Jacques Guérin, offert à l’actuel propriétaire.


參閱狀況報告 參閱狀況報告

古籍與抄本

|
巴黎