195

拍品詳情

非洲及大洋洲藝術

|
巴黎

Masque, Mbunda, Zambie
MBUNDA MASK, ZAMBIA

來源

Collection privée européenne
Wolfgang Ketterer, Munich, 5 novembre 1977, n° 224
Collection Jean Willy Mestach (1926-2014), Bruxelles
Jean-Pierre Jernander, Bruxelles
Philippe Guimiot, Bruxelles
Collection Jacques et Anne Kerchache, Paris
Antonia et Ana Casanovas, Madrid
Joaquin Pecci, Bruxelles
Collection privée européenne, acquis en 2015

展覽

Bruxelles, Ancienne Nonciature, Uzuri wa Dunia, Belgian Treasures, 10-14 juin 2015

出版

Bastin, Introduction aux Arts de l'Afrique Noire, 1984, p. 382, n° 415
Pecci, Joaquin Pecci 21, 2010, couverture et n° 21
Claes, Uzuri wa Dunia, Belgian Treasures,  2015, p. 179

相關資料

Ce masque, saisissant par son utilisation des volumes et par l’intensité de ses modelés, fait partie de l’important corpus de masques rituels Sachango Masaka. Selon Jean-Baptiste Bacquart (L'art tribal d'Afrique Noire, 1998, p.203), ces masques d’une très grande rareté - seuls une dizaine sont connus - « représentent  le fondateur du peuple Mbunda et sont portés par les garçons à la fin de leur période d’initiation de trois à six mois ».

Symbole de la victoire de la vie sur la mort, du passage de l’enfance à l’âge adulte, pierre angulaire de la vie des Mbunda, ce masque, intense par son audace plastique, exprime une formidable inventivité formelle concentrée autour de l’utilisation d’un ensemble géométrique restreint d’une très grande modernité. Il s'apparente très étroitement au masque conservé au Livingstone Museum de Zambie publié dès 1966 par William Fagg dans African tribal Sculptures. 

This mask, striking in the use it makes of volumes and in the intensity of its outline, is part of the important corpus of Sachango Masaka ritual masks. According to Jean-Baptiste Bacquart (L'art tribal d'Afrique Noire, 1998, p.203), these very rare masks - only a dozen are known - "represent the founder of the Mbunda people and are worn by boys at the close of their initiation period, which lasts from three to six months."

As a symbol of the victory of life over death, of the transition from childhood to adulthood, a cornerstone of Mbunda life, this mask, intense in its aesthetic boldness, expresses a formidable formal inventiveness concentrated on the use of a restricted geometric ensemble of very great modernity. It is very closely related to the mask held in the Livingstone Museum in Zambia published in 1966 by William Fagg in African tribal Sculptures.

非洲及大洋洲藝術

|
巴黎