186
前往
前往

拍品詳情

非洲及大洋洲藝術

|
巴黎

Masque, Dan, Côte d'Ivoire
DAN MASK, CÔTE D'IVOIRE

來源

Collection Marcel Delplace, Bruxelles
Collection Baudoin de Grunne, Bruxelles
Lucien van de Velde, Bruxelles
Collection privée européenne, ca. 1979

展覽

Sint-Niklaas, Rotary Club Sint-Niklaas, Oude Kunst Uit Afrika en Oceanie, 5 – 20 mai 1979

出版

Bayer, Oude Kunst Uit Afrika en Oceanie, 1979, n° 7

相關資料

Au sein du corpus des masques de Côte d’Ivoire il existe une grande variété d’œuvres hybrides associant aux traits anthropomorphes des caractéristiques zoomorphes. C’est le cas notamment des masques Dan pourvus d’un grand bec : « Ce dernier est souvent présenté comme un bac de calao, car cet oiseau importe aux yeux de la population […] Le calao, en apportant la première noix du palmier à huile, a conquis son statut mythique et serait à l’origine de la culture […] une manière de rappeler que le masque, et, par extension, l’esprit qu’il incarne appartient au monde des hommes mais concrétise les liens privilégiés que ceux-ci entretiennent avec la nature » (Falgayrettes-Leveau et aliiAnimal, 2007, p. 140).

Cette œuvre s’affirme par l’ampleur démesurée du bec articulé conférant au masque toute son envergure. Lui répond la délicate collerette surplombant le regard et structurant l’œuvre en plans géométriques anguleux qui contrastent avec le modelé arrondi du bec. S’ajoute enfin la délicate patine noire brillante, rehaussée à certains endroits de kaolin, témoin de l’archaïsme de ce masque.

Within the corpus of masks from Côte d’Ivoire there exists a great variety of hybrid pieces, associating anthropomorphic traits with zoomorphic characteristics. That is the case, for instance, for Dan masks with a large beak: "The latter is often depicted as the bill of a hornbill, because this bird matters to the population a great deal [...] The hornbill, known for bringing back the first oil palm nut, thus obtained its mythical status and is credited with introducing its culture [...] a way to show that the mask, and, by extension, the spirit that it embodies, belong to the world of men but are an embodiment of the privileged ties that they have with nature" (Falgayrettes-Leveau et alii, Animal, 2007, p. 140).

This piece stands out for the outsize scale of the articulated bill, giving the mask its full scope. It is offset by the delicate collar overhanging the eyes and structuring the piece into angular geometric planes that contrast with the rounded outlines of the bill. Finally, the delicate, glossy black patina, enhanced in certain places with kaolin, attests to the archaism of this mask.

非洲及大洋洲藝術

|
巴黎