48
48
Baudelaire, Charles
LETTRE AUTOGRAPHE SIGNÉE À SA MÈRE. [PARIS, 14  OCTOBRE 1860].
前往
48
Baudelaire, Charles
LETTRE AUTOGRAPHE SIGNÉE À SA MÈRE. [PARIS, 14  OCTOBRE 1860].
前往

拍品詳情

古籍與抄本

|
巴黎

Baudelaire, Charles
LETTRE AUTOGRAPHE SIGNÉE À SA MÈRE. [PARIS, 14  OCTOBRE 1860].
Une p. in-8 (207 x 134 mm), sur un double feuillet, adresse de Mme Aupick à Honfleur au verso (timbre et marques postales). Signée "Charles".

Baudelaire annonce son arrivée au Havre pour le lendemain. "Seulement je ne sais pas à quelle heure je pourrai traverser la rivière. Je ne viens pas te tourmenter, ni te faire pleurer. Je viens causer de mes affaires et essayer de bien me faire comprendre. En tout cas, sache bien qu'il ne s'agit pas d'une chose aussi grave que celle qui m'a tant ému il y a trois mois. J'écris à l'Artiste pour qu'on nous envoie le numéro à Honfleur." Il attend une réponse du directeur du théâtre du Cirque [à propos de son projet théâtral Le Marquis du Ier Houzards, proposé à Hippolyte Hostein] qu’il espère recevoir à Honfleur.

Trois jours plus tôt, Baudelaire avait écrit une longue lettre à sa mère pour lui exposer une énième fois ses difficultés financières dues selon lui au conseil judiciaire qui lui est imposé. Faisant allusion à un suicide possible, il avait évoqué la situation de Jeanne Duval, devenue infirme, et qu’il ne veut pas laisser sans ressources. Il y mentionnait également la publication dans L’Artiste de sept poèmes à paraître dans la seconde édition des Fleurs du mal.

Références : Correspondance, Pléiade, II, p. 100.


參閱狀況報告 參閱狀況報告

古籍與抄本

|
巴黎