97
97
Jules Dalou
BUSTE D'ENFANT
Estimation
5 0007 000
Lot. Vendu 6,250 EUR (Prix d’adjudication avec commission acheteur)
ACCÉDER AU LOT
97
Jules Dalou
BUSTE D'ENFANT
Estimation
5 0007 000
Lot. Vendu 6,250 EUR (Prix d’adjudication avec commission acheteur)
ACCÉDER AU LOT

Details & Cataloguing

Ginette et Alain Lesieutre, Collection Privée

|
Paris

Jules Dalou
BUSTE D'ENFANT
bronze à patine brune ; sur un socle en marbre vert antique
Signé DALOU et avec la marque du fondeur CIRE PERDUE A.-A. HEBRARD
Haut. (totale) 41 cm, haut. (base) 10.5 cm; height (overall) 16 in., height (base) 4 1/8 in.
Lire le rapport d'état Lire le rapport d'état

Bibliographie

Amélie Simier, Jules Dalou, le sculpteur de la République, cat. exp. Petit-Palais, Paris, 2013, p. 363, n. 293.

Description

Le modèle de ce bronze est issu du Monument à la mémoire des Petits-enfants de la Reine Victoria (1877-1879), en place dans une chapelle privée de Windsor (voir aussi lots 100 et 104 de la vente).

Monument à la mémoire des Petits-enfants de la reine Victoria (1877-1879)
Exilé de France pour échapper à sa condamnation aux travaux forcés à perpétuité, Dalou trouve à Londres un accueil propice et le soutien d’une clientèle de financiers et de propriétaires terriens. Les scènes de genres et maternités qu’il y réalise dépeignent un univers intime simple et exaltent un sentiment maternel prôné au-delà des clivages sociaux.
En 1877, Dalou reçoit la commande d’un monument funéraire destiné à la chapelle royale privée de Windsor et célébrant la mémoire de cinq des petits-enfants de la reine Victoria morts en bas âge. Un ange debout porte dans ses bras trois enfants alors que les deux derniers viennent s’agripper à ses jambes. Ce premier monument sera installé en juin 1878 et Dalou se voit chargé d’un second monument par la reine Victoria, à la mémoire de la princesse Mary Hesse emportée à son tour par la typhoïde.

Ginette et Alain Lesieutre, Collection Privée

|
Paris