95
95

AUX ARMES DES PRINCES DE SALM-SALM

Important ensemble en argent comprenant une grande paire de chandeliers à huit lumières et un centre de table, par Heinrich Friedeberg, Berlin, vers 1850
Estimation
70 000100 000
ACCÉDER AU LOT
95

AUX ARMES DES PRINCES DE SALM-SALM

Important ensemble en argent comprenant une grande paire de chandeliers à huit lumières et un centre de table, par Heinrich Friedeberg, Berlin, vers 1850
Estimation
70 000100 000
ACCÉDER AU LOT

Details & Cataloguing

Excellence Française

|
Paris

Important ensemble en argent comprenant une grande paire de chandeliers à huit lumières et un centre de table, par Heinrich Friedeberg, Berlin, vers 1850
de style rocaille à décor de feuilles de vigne et de raisins, chaque pièce reposant sur quatre pieds en forme de volute feuillagée, le fût en forme de cep portant huit bras de lumière, chaque base appliquée des armoiries des princes de Salm-Salm et des armes de la famille Beissel von Gymnich, estampée FRIEDEBERG
Haut. (chandeliers) 70 cm, 27 1/2 in., haut. (centre de table) 55 cm, 21 2/3 in.; 24 000 g, 771 oz 12 dwt
Lire le rapport d'état Lire le rapport d'état

Description

Cet ensemble somptueux porte les armes d’Alfred de Salm-Salm (1814-1886), prince de Salm-Salm, duc de Hoogstraten, prince d’Ahaus et de Bochlot, membre héréditaire de la chambre des seigneurs de Prusse. Il succéda à toutes les charges et dignités de son père à sa mort en 1846, et eut onze enfants de son union, en 1836, avec la princesse Augustine de Croÿ-Dülmen. La présence des armes de la famille Beissel von Gymnich, appliquées en association à celles des princes de Salm-Salm, tend à indiquer que cet important ensemble aurait été commandé en commémoration d’un évènement dans lequel les deux influentes familles prussiennes se seraient conjointement illustrées.

Heinrich Friedeberg (1819-1885) est né à Saint-Pétersbourg - fils de l’orfèvre Samuel Friedeberg - mais reçut sa formation à Berlin. En 1848, il fut nommé orfèvre à la cour du Prince de Prusse, fonda la manufacture Friedeberg Söhne en 1850, avec son frère Wilhelm, puis fut nommé orfèvre à la cour du Tsar de Russie en 1867. Un ensemble de quatre présentoirs du même orfèvre, de plus petites dimensions, fut adjugé par Sotheby’s à Londres, le 23 janvier 2014, lot 112 ; du même, une croix de l’Ordre de l’Aigle Rouge fut adjugée par Sotheby’s à Amsterdam, le 27 mars 2007, lot 1463.

Excellence Française

|
Paris