73
73
IVAN BILIBINE
1876 - 1942
LA FEMME DE L'ARCHER DEVANT LE TSAR ET SA SUITE
Estimation
20 00030 000
Lot. Vendu 40,000 EUR (Prix d’adjudication avec commission acheteur)
ACCÉDER AU LOT
73
IVAN BILIBINE
1876 - 1942
LA FEMME DE L'ARCHER DEVANT LE TSAR ET SA SUITE
Estimation
20 00030 000
Lot. Vendu 40,000 EUR (Prix d’adjudication avec commission acheteur)
ACCÉDER AU LOT

Details & Cataloguing

Jacques Grange | Collectionneur

|
Paris

IVAN BILIBINE
1876 - 1942
LA FEMME DE L'ARCHER DEVANT LE TSAR ET SA SUITE
signé avec initiales en cyrillique et daté 1919-1925 en bas à droite, signé en latin dans la marge en bas à droite
aquarelle, encre brune et crayon sur papier marouflé sur carton
33,5 x 24 cm ; 13 by 9 1/2 in.
Lire le rapport d'état Lire le rapport d'état

Provenance

Offert par l'artiste à son fils ainé
Propriété de la veuve du précédent
Vente Christie's Londres, 21 avril 1988, lot 127
Collection Jacques Grange, Paris

Description

Après avoir étudié à l’Académie des Beaux-Arts de Saint-Pétersbourg sous la direction d’Ilya Répine, Bilibine rejoindra le groupe Mir Isskustva (Le Monde de l’Art) dont son maître était un des membres fondateurs. Intéressé par les contes épiques russes, ou bylini, il en fera de nombreuses illustrations. Grâce à son style graphique moderne, combiné avec des sujets folkloriques anciens, il rencontre tôt le succès. En 1920 Bilibine quitte la Russie pour l’Egypte avant de s’installer à Paris où il travaille principalement dans le théâtre. Il contribue aux Ballets russes avec des projets de décor et de costumes pour Le Tsar Sultan de Rimsky-Korsakov, Le Prince Igor de Borodine, ou encore L’Oiseau de feu de Stravinsky.
Datant d’après son émigration, ce qui explique la signature en latin, ce lot illustre une scène du conte populaire russe Va je ne sais où, rapporte je ne sais quoi. Pour un travail semblable mais plus tardif, voir S.Golynets, Ivan Bilibine, Leningrad: Aurora, 1988, pl.167.

Jacques Grange | Collectionneur

|
Paris