7
7

PROVENANT DE LA COLLECTION NANCY VARENNE-BRUNOT

Tom Wesselmann
LONG DELAYED NUDE
Lot. Vendu 1,749,000 EUR (Prix d’adjudication avec commission acheteur)
ACCÉDER AU LOT
7

PROVENANT DE LA COLLECTION NANCY VARENNE-BRUNOT

Tom Wesselmann
LONG DELAYED NUDE
Lot. Vendu 1,749,000 EUR (Prix d’adjudication avec commission acheteur)
ACCÉDER AU LOT

Details & Cataloguing

Art Contemporain Evening Sale

|
Paris

Tom Wesselmann
1931 - 2004
LONG DELAYED NUDE
signé, titré et daté 1967-75 et inscrit au dos
huile sur toile sur châssis découpé
172 x 258 cm; 67 3/4 x 101 9/16 in.
Exécuté en 1967-75.
Lire le rapport d'état Lire le rapport d'état

Provenance

Sidney Janis Gallery, New York
Galerie Brusberg, Hannovre (acquis en 1975)
Collection particulière
Galerie Daniel Varenne, Genève
Collection Nancy Varenne-Brunot (acquis en 1988)

Description

Tom Wesselmann, Long Delayed Nude, 1967-75

Toile iconique du pop américain, Long Delayed Nude joue sur un thème récurrent dans l’œuvre de Tom Wesselmann, celui du nu, tout en y distillant les éléments les plus reconnaissables de ses deux autres séries les plus importantes : les Sill Lifes et les Bedroom paintings.

Initiée en 1967 et achevée seulement huit ans plus tard, en 1975, cette toile à l’extrême richesse formelle et aux dimensions monumentales mêle savamment les différents apports qui viennent enrichir la peinture de Wesselmann à cette période essentielle de la formation de son vocabulaire pictural. La figure féminine centrale s’inscrit en effet de toute évidence dans la continuité des Great American Nudes, série démarrée en 1961 alors que Wesselmann obtient sa première exposition personnelle à la galerie Tanager de New York par l’entremise d’Alex Katz. Mais elle va aussi plus loin, dépassant le cadre de ce cycle de 101 tableaux mythiques en ne s’arrêtant pas seulement à la représentation d’un corps dénudé et alangui mais dépeignant une scène quasi-filmique dans une composition rythmée reflétant tout l’étendue du talent de metteur en scène de Wesselmann.

Face à Long Delayed Nude, l’oeil est dans un premier temps irrémédiablement attiré sur cette femme allongée dans une posture extatique, la bouche entrouverte soulignée d’un rouge à lèvre fuchsia, la poitrine bombée, la chevelure soyeuse et le haut du visage perdu sous un masque de pigments qui la rend anonyme et suggestive en diable. Une fois le choc passé, le regardeur ne peut ceci dit s’empêcher de détailler l’arrière-plan pour essayer de mieux comprendre ce qui se passe ici, Wesselmann ayant pris soin d’agencer chaque détail du décor (du coussin bleu paon au fauteuil caramel en passant par le choix des fleurs à la symbolique évidente et le cadre-photo réitérant la scène).

En composant cette scène intime et érotisée dont le réalisme renvoie aux archétypes et codes de la réclame et qui nous contraint au voyeurisme, Wesselmann montre aussi à ses détracteurs qu’il n’est pas qu’un talentueux publicitaire. Car si le rendu figuratif et la précision du trait forcent l’admiration, il y a aussi ici une volonté rebelle sous-jacente, Wesselmann rejetant l’expressionisme abstrait de ses aînés en faveur d’une représentation à la fois pop et « classique » du nu, de la nature morte et du paysage. Avec Long Delayed Nude, il fusionne ainsi deux traditions : celle de Matisse, comme lui brillant coloriste et dessinateur, et celle de ses contemporains que sont Lichtenstein ou Rosenquist.

En s’inscrivant dans ces traditions auxiliaires mais antagonistes et en aiguisant sa technique grâce à une trouvaille faite en 1967-1968 et qui lui permet d’introduire de subtils jeux d’échelle dans ses compositions, Wesselmann élabore également dans Long Delayed Nude une histoire plus complexe qu’elle n’y paraît. Le fait que l’artiste ait d’ailleurs réalisé plus de 25 dessins préparatoires formant une sorte de story-board pour livrer cette œuvre est au demeurant révélateur de la volonté de l’artiste de construire un véritable récit. Un récit dans lequel presque tout semble manifeste, laissant peu de place au fantasme dans une transposition particulièrement crue du material world américain.

Art Contemporain Evening Sale

|
Paris