68
68
Zola, Émile
[CHRONIQUE HEBDOMADAIRE. CONFIDENCES D’UNE CURIEUSE], IX. MANUSCRIT AUTOGRAPHE. [VERS LA MI-JUIN 1865].
Estimation
3 0005 000
ACCÉDER AU LOT
68
Zola, Émile
[CHRONIQUE HEBDOMADAIRE. CONFIDENCES D’UNE CURIEUSE], IX. MANUSCRIT AUTOGRAPHE. [VERS LA MI-JUIN 1865].
Estimation
3 0005 000
ACCÉDER AU LOT

Details & Cataloguing

Livres et Manuscrits

|
Paris

Zola, Émile
[CHRONIQUE HEBDOMADAIRE. CONFIDENCES D’UNE CURIEUSE], IX. MANUSCRIT AUTOGRAPHE. [VERS LA MI-JUIN 1865].
7 p. petit in-4 (185 x 230 mm), à l'encre noire avec ratures et corrections.

À propos de la grève, de Nadar et de l'invention de la locomotive.

"Ce n’est pas ma faute si le Courrier du Monde paraît aujourd’hui" : ainsi commence cette dernière chronique. Celle-ci est consacrée à la grève : "J’avais imaginé une bonne petite grève [...] J’étais émerveillée de cette méthode originale de doubler son gain en se croisant les bras."

Zola évoque Nadar qui "gonfle le Géant à Lyon. On prétend qu’il compte l’emplir de son souffle" ainsi que l’invention de la locomotive par un mécanicien de Mantes, invention qui inspirera son roman La Bête humaine en 1890.

Il compare enfin le quadrille à la Grève, danse où les femmes s’arrêteraient alors de danser pour se mettre en grève et obtenir plus de leurs cavaliers.

Référence : publié dans Le Courrier du Monde vers le 15 juin 1865, voir H. Mitterand et H. Suwala, Émile Zola journaliste, bibliographie, p. 47.


Lire le rapport d'état Lire le rapport d'état

Livres et Manuscrits

|
Paris