67
67
Zola, Émile
CHRONIQUE HEBDOMADAIRE. CONFIDENCES D’UNE CURIEUSE VII [VIII]. MANUSCRIT AUTOGRAPHE SIGNÉ. [VERS LE 14 MAI 1865.]
Estimation
5 0007 000
ACCÉDER AU LOT
67
Zola, Émile
CHRONIQUE HEBDOMADAIRE. CONFIDENCES D’UNE CURIEUSE VII [VIII]. MANUSCRIT AUTOGRAPHE SIGNÉ. [VERS LE 14 MAI 1865.]
Estimation
5 0007 000
ACCÉDER AU LOT

Details & Cataloguing

Livres et Manuscrits

|
Paris

Zola, Émile
CHRONIQUE HEBDOMADAIRE. CONFIDENCES D’UNE CURIEUSE VII [VIII]. MANUSCRIT AUTOGRAPHE SIGNÉ. [VERS LE 14 MAI 1865.]
8 p. petit in-4 (185 x 230 mm), signées par Zola de son pseudonyme "Pandore", à l'encre noire, avec ratures et corrections.
Quelques piqûres dans la marge supérieure sans atteinte au texte.

À propos de Cabanel, Corot et Sainte-Beuve.

"J’aime à constater avant tout que les Français sont toujours les Français. Ces braves enfants qui ont fait trois ou quatre révolutions, ont le fanatisme de l’autorité ; ils aiment leur maitre, même en peinture, et c’est la seule raison qui puisse m’expliquer la décision que vient de rendre le jury des récompenses pour le Salon de 1865. Le portrait de l’Empereur, par M. Cabanel, a obtenu la grande médaille". Zola déplore ce choix ! "Il faut ajouter que le peintre que je viens de nommer, a été préféré à M. Corot, ce qui achève de donner la juste mesure de l’esprit national : nous préférerons toujours un talent propret, bien peigné, discret et effacé, à un talent personnel et libre dans ses allures".

Cette chronique se termine sur Sainte-Beuve qui habite une petite maison rue du Montparnasse. Zola décrit son goût pour les jolies  jeunes-femmes : "Je me plais à vous faire remarquer que M. Sainte-Beuve, ne pouvant représenter la critique au Sénat, ce que le gouvernement ne permettrait pas, il y représente pour moi la galanterie française, — j’entends galanterie dans son sens le plus actif ".

Référence : publié dans Le Courrier du Monde vers le 14 mai, voir H. Mitterand et H. Suwala, Émile Zola journaliste, bibliographie, p. 46.


Lire le rapport d'état Lire le rapport d'état

Livres et Manuscrits

|
Paris