6
6
Vase en porcelaine de la manufacture impériale de Saint-Pétersbourg, d'époque Alexandre III, 1889-1891
Estimation
80 000120 000
Lot. Vendu 125,000 EUR (Prix d’adjudication avec commission acheteur)
ACCÉDER AU LOT
6
Vase en porcelaine de la manufacture impériale de Saint-Pétersbourg, d'époque Alexandre III, 1889-1891
Estimation
80 000120 000
Lot. Vendu 125,000 EUR (Prix d’adjudication avec commission acheteur)
ACCÉDER AU LOT

Details & Cataloguing

Vue sur la Riviera – La Villa d’un Collectionneur

|
Paris

Vase en porcelaine de la manufacture impériale de Saint-Pétersbourg, d'époque Alexandre III, 1889-1891
la porcelaine à décor or et argent représentant des oiseaux, poissons et fleurs sur fond rouge, recouverte de glaçure et vernis polychrome, dorure et argenture, marques: chiffres verts aux marques d'Alexandre III A III au-dessus de la couronne et daté 89 ; date or : 1891
Haut. 81 cm, larg. 21 cm, prof. 21 cm ; height 32 in. x width 8 1/4 in., depth 8 1/4 in.
Lire le rapport d'état Lire le rapport d'état

Provenance

Offert par le Tsar Alexandre III au directeur de la manufacture royale de porcelaine de Copenhague, Philip Schou en 1893

Uppsala Auktionskammare, 1er décembre 2006, lot 1335

Bibliographie

S. Nottelman, The Danish Porcelain in Russia. The 1880s - 1917, St Petersbourg, 2006, p. 72
The Imperial Porcelain Factory. 1744-1904, St Petersbourg, 1906, p. 293

Description

Ce vase fut présenté à Phillip Schou, directeur de la manufacture royale de porcelaine de Copenhague, au nom de l'empereur de Russie Alexandre III. Il nota dans son journal le 1er septembre 1893: « Phillip Skou has received a vase as a gift from the Emperor. Height of the vase – 32 inches (80 cm). It is decorated with gold and silver as the depictions of birds, fishes and flowers against the red background » (S. Nottelman, De l'histoire de la manufacture royale de porcelaine de Copenhague, dans The Danish Porcelain in Russia. The 1880s – 1917, Saint-Pétersbourg, 2006, page 72).

Le vase a été offert à Phillip Schou en guise de remerciement pour son aide aux peintres de la manufacture de porcelaine impériale russe, dans la maîtrise de l’art de la peinture sous glaçure. Alexandre III, connaisseur et collectionneur d'œuvres d'art, a manifesté un vif intérêt pour les activités artistiques de la manufacture de porcelaine impériale. C'est lui qui mit au point la célèbre méthode « Copenhague » pour décorer des pièces en porcelaine. Répondant aux souhaits de l'empereur, Phillip Schou a non seulement formé Dmitry Nikolaevich Guryev, directeur de la manufacture russe, venu au Danemark en mai 1892, aux dernières technologies de production de la Manufacture royale, mais a aussi envoyé le peintre Karl Frederik Liisberg en Russie pour y former les maîtres russes à la peinture sous glaçure.

Ce vase fut livré à Schou en août 1893 (Archives historiques de l'État russe, fonds 503, inventaire 1/1478/2014, dossier 47, page 9). Dans sa lettre à Guryev du 27 août 1893, Schou accusa réception du cadeau et l'en remercia en décrivant avec admiration la beauté du vase: « Dear sir, with the greatest pleasure I received your letter from August, 5/17 in which you kindly notified me that His Majesty the Emperor had deigned to present me a vase of your manufactory. Today, I have this magnificent thing and an official notification on behalf of the imperial minister in Copenhagen. There is no necessity to tell you about my feeling of great gratitude when I received this illustration of His Imperial Majesty’s favour. I hope I will have an opportunity to express my most respectful gratitude during the stay of His Majesty in Denmark. Though I feel some awkwardness, that you overestimate a little attention which you allowed me to devote to your manufactory, I thank you from the bottom of my heart for your favour, that you have kindly informed in the higher spheres about it and that you have kindly chosen such a magnificent thing for me. What an excellent shape, what a brilliant background, what an artistic decor! We all looked at this vase with admiration as we could not have made anything so successful. I would be very glad, if in the future you allowed me to be at your service, and, dear sir, accept my expression of the deepest devotion and respect. Phillip Skou » (Archives historiques de l'État russe, fonds 503, inventaire 1/1478/2014, dossier 47, page 9, cité par Tamara Nosovich).

Vue sur la Riviera – La Villa d’un Collectionneur

|
Paris