44
44
Masque, Tabwa, République du Congo
TABWA MASK, REPUBLIC OF THE CONGO
Estimation
30 00050 000
ACCÉDER AU LOT
44
Masque, Tabwa, République du Congo
TABWA MASK, REPUBLIC OF THE CONGO
Estimation
30 00050 000
ACCÉDER AU LOT

Details & Cataloguing

Collection Marceau Rivière

|
Paris

Masque, Tabwa, République du Congo
TABWA MASK, REPUBLIC OF THE CONGO

Provenance

Collection Michel Egloff, Neuchatel
Pierre Dartevelle, Bruxelles
Collection Marceau Rivière, Paris, acquis ca. 2000

Exposition

Neuchâtel, Fondation Le Grand-Cachot-de-Vent, Arts africains dans les collections privées neuchâteloises, 8 juin - 11 août 1985
Washington, The Rising of a New Moon : A century of Tabwa Art, janvier - mars 1986 / Ann Arbor, The University of Michigan Museum of Art, avril - août 1986 / Tervuren, Musée Royal de l'Afrique Centrale, septembre - octobre 1986
Le Mans, Carré Plantagenêt, musée d'archéologie et d'histoire, Masques d'Afrique, 12 mai - 29 août 2010

Bibliographie

Savary, Arts africains dans les collections privées neuchâteloises, 1985, p. 75, n° 130
Maurer et Roberts, The Rising of a New Moon : A century of Tabwa Art, 1985, p. 253, n° 225
Joubert et Rivière, Masques d'Afrique, 2010, p. 81 et 93, n° 75

Description

En 1985 Maurer et Roberts publiaient l’ouvrage de référence sur l’art Tabwa, The Rising of the Moon : A century of Tabwa Art à l’occasion de l’exposition éponyme au Michigan Museum of Art. Au sein du corpus des iconiques masques-heaumes kiyunde figurait cette œuvre alors conservée dans la collection Michel Egloff qui s’impose aujourd’hui comme l’un des plus puissants témoins de l’ensemble.

Si les masques sont rares chez les Tabwa, le corpus des kiyunde en est l’un des canons. Il illustre l’importance de la figure du buffle dans la pensée tabwa, où il symbolise à la fois l’équilibre et la force : « En raison de ses principes contradictoires, le buffle sera associé à des héros mythologiques tout autant qu’aux puissants qui garantissent le bien-être de la population » (Hahner-Herzog, Kecskési et Vajda, L’autre Visage. Masques Africains de la collection Barbier-Mueller, 1997, p. 232). Le masque de la collection Marceau Rivière traduit magistralement cette dualité par l’ampleur de la tête à laquelle répond la stylisation des formes, alliant puissance et fluidité des lignes. S’ajoute le contraste saisissant entre la géométrisation des volumes et naturalisme du visage aux yeux incrustés de nacre.

Collection Marceau Rivière

|
Paris